Santé : le Medef propose 25 à 30 Md€ d’économies par an

Santé : le Medef propose 25 à 30 Md€ d’économies par an
Claude Tendil, président de la commission protection sociale du Medef. © © Hervé Thouroude/Generali

Dans sa contribution à la stratégie nationale de santé, le Medef chiffre entre 15 et 20 Md€ les économies générées par des réformes structurelles du système de soins et préconise de transférer 10 Md€ de dépenses sur les complémentaires santé et les patients.

Alors même que le nouveau Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé, lors de son discours de politique générale, une économie de 10 Md€ par an sur les dépenses d’assurance maladie, le Medef vient de rendre publique sa contribution à la stratégie nationale de santé, le chantier de Marisol Touraine. Dans ce document d’une trentaine de pages, le patronat estime qu’il «est urgent de définir un cap, une véritable stratégie pour le système de santé à l’horizon 2020-2025. C’est à cette condition que le système auquel les Français sont attachés pourra être pérennisé pour les générations actuelles et futures». « Il faut tenir un discours de vérité aux Français et engager sans délai les réformes structurelles qui s’imposent en termes d’organisation des soins, de gouvernance et de financement», déclare, dans un communiqué, Claude Tendil, président de la commission protection sociale du Medef.

Un système de soins plus efficient

La réflexion de l’organisation de Pierre Gattaz épouse deux grands axes. Primo, il s’agit d’améliorer l’efficience du système actuel, autrement dit de faire mieux avec moins. Le patronat liste ainsi toute une série de réformes structurelles du système de santé qui «généreraient des économies de l’ordre de 15 à 20 Md€ par an à l’horizon 2017, tout en améliorant la sécurité et la qualité des soins». Il s’agit principalement de rééquilibrer l’offre de soins au profit de la médecine de ville, en recentrant l’hôpital sur la prise en charge «des cas lourds et complexes et les urgences avérées», et d’aligner l’hospitalisation publique sur les tarifs et la productivité du secteur privé.

Réduire les financements

Le second axe de réflexion vise «à définir une architecture cible de financement préservant un bon niveau de couverture mais compatible avec la compétitivité». Autrement dit, le Medef préconise «une diminution du financement du système obligatoire de l’ordre de 10 Md€ transférés vers des dispositifs de mutualisation et la responsabilité individuelle». Bref, il s'agit de réduire le niveau de prise en charge de la Sécurité sociale et de renvoyer un certain nombre de dépenses vers les organismes complémentaires ou les assurés eux-mêmes. Ce qui doit permettre une baisse des cotisations maladie. Et, pour ce faire, l’organisation patronale défend un «modèle réaliste» (lire ci-dessous), qui se veut un compromis entre le tout Etat et le tout privé.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 septembre 2020

ÉDITION DU 25 septembre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des risques statutaires pour les besoins des collectivités et établisse...

CIG PETITE COURONNE

29 septembre

93 - CIG DE LA PETITE COURONNE DE L'IDF

Mission de commissariat aux comptes.

Institut Gustave Roussy

29 septembre

94 - VILLEJUIF

Souscription des contrats d'assurances pour la commune

Ville de Berson

29 septembre

33 - Berson

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Santé : le Medef propose 25 à 30 Md€ d’économies par an

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié