Santé : un nouveau directeur de cabinet pour Agnès Buzyn

 Santé : un nouveau directeur de cabinet pour Agnès Buzyn

Raymond Le Moign remplace Gilles de Margerie à la direction du cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé.

A un nom connu du monde de l’assurance, Gilles de Margerie, directeur général adjoint du groupe de protection sociale Humanis de 2013 à 2017, succède un homme au parcours professionnel diamétralement opposé. Directeur général du CHU de Toulouse depuis février 2016, Raymond Le Moign, a été nommé directeur de cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn par arrêté du 2 janvier 2018 en remplacement de M. de Margerie. Le départ de ce dernier serait lié à des motivations strictement  personnelles.

Un homme du service public

Agé de 49 ans, diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence et de l'École nationale de santé publique, M. Le Moign a débuté sa carrière en 1994 en tant que directeur adjoint du centre hospitalier régional d'Orléans, puis du CHU de Nantes de 1997à 2004. Il a exercé à la Haute autorité de santé (HAS) de 2007 à 2011 en tant que directeur de l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

M. Le Moign possède également une expérience ministérielle. Outre des fonctions de sous-directeur à la direction générale de l'offre de soins (DGOS), il est entré au cabinet de la précédente ministre de la Santé, Marisol Touraine, en 2013, en tant que directeur adjoint.

Apprécié des professionnels de santé

A la différence de M. de Margerie, dont la nomination avait été interprétée par certains acteurs, dont les syndicats médicaux, comme le signe d’une orientation libérale du gouvernement, M. Le Moign est un pur produit du service public. S’il est inconnu du monde de l’assurance, le nouveau directeur de cabinet de Mme Buzyn ne l’est pas des professionnels de santé. En charge notamment de la loi santé de Mme Touraine, il a laissé à leurs représentants le souvenir d’un homme de dialogue. « C’était la seule personne dans l’équipe de Marisol Touraine avec qui on pouvait discuter », déclarait récemment Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF (premier syndicat de médecins libéraux) à nos confrères du Quotidien du Médecin.

Reste à savoir si sa nomination annonce de nouvelles orientations au ministère, alors que la Stratégie nationale de santé pour la période 2018-2022 vient d’être adoptée par un décret du 29 décembre, ou si la ministre a simplement voulu des donner des gages aux professionnels de santé.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Santé : un nouveau directeur de cabinet pour Agnès Buzyn

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié