Sécurité routière : le gouvernement ne plie pas sur la limitation à 80 km/h

Sécurité routière : le gouvernement ne plie pas sur la limitation à 80 km/h

En dépit de la contestation des parlementaires, la mesure rentrera en vigueur au 1er juillet 2018, prévient l'exécutif.

 

Le gouvernement ne fera pas marche arrière. En dépit de la contestation des automobilistes, des élus locaux et des parlementaires, l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires sans séparation de voies rentrera bien en vigueur au 1er janvier 2018, a confirmé mercredi à l’issue du conseil des ministres Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement. «Le dispositif sera mis en œuvre comme prévu et son efficacité sera évaluée en 2020 », a-t-il précisé en affirmant que le président de la République et le Premier ministre étaient d’accord sur ce dossier, faisant taire des rumeurs de presse sur des dissensions au sein de la majorité.

Une mesure censée faire baisser la mortalité routière....

Le gouvernement s’appuie notamment sur une étude du Conseil national de la sécurité routière de 2013 arguant qu’une baisse de 10 km/h sur les routes de campagne pourrait permettre de sauver 350 à 400 vies par an. Une expérimentation a été menée, sous le précédent quinquennat, de juillet 2015 à juin 2017 sur trois tronçons routiers mais les résultats ne seraient pas probants, pointe l’association « 40 millions d’automobilistes ».

Auditionnée mardi par le groupe de travail du Sénat – qui a réclamé à Matignon, en vain, les résultats de cette expérimentation -  l’association a une nouvelle fois dénoncé l’inefficacité de la mesure appelant notamment à distinguer « vitesse excessive » et « vitesse inadaptée ».

... mais une mesure contestée

« Une limitation de vitesse abaissée n'a pas d'intérêt en termes de réduction de l'accidentalité routière, d'abord parce qu'une telle mesure n'agit pas sur les principales causes de mortalité sur la route - qui sont l'alcoolémie et les stupéfiants au volant - et parce qu'il existe de nombreux exemples, en France comme à l'étranger, qui contredisent le modèle mathématique qui voudrait que 1% de réduction de la vitesse moyenne permette une réduction de 4% de la mortalité routière , seul et unique argument avancé par le gouvernement pour justifier cette décision» explique Daniel Quéro, président de « 40 millions d'automobilistes ».

Autre enjeu : l’impact socio-économique sur les territoires ruraux, dans lesquels la voiture individuelle est l’unique moyen de déplacement, ce qui alimente la grogne des élus locaux. Parallèlement à cela, la mesure devrait permettre de dégager pour l’Etat 230 millions d’euros de recettes, pointe une étude du ministère de la transition écologique mise en ligne mardi.

Quelque peu malmené par les sénateurs fin janvier, le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe doit à nouveau être entendu par le groupe de travail de la chambre haute ce jeudi 8 mars. Les conclusions du groupe de travail devraient être rendues publiques fin avril.

 

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

Ville de Lucé

Chargé(e) de Commande Publique H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances complémentaires santé

MSA 49

20 août

49 - Angers

SERVICES D'ASSURANCES POUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES SUD ALSACE LARGUE.

Communauté communes porte d'Alsace

19 août

68 - DANNEMARIE

Prestations de renouvellement de la notation financière de Saint-Quentin-En-Yvelines.

CASQY - Saint Quentin en Yvelines Communauté d'agglomération

19 août

78 - CA DE ST QUENTIN EN YVELINES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sécurité routière : le gouvernement ne plie pas sur la limitation à 80 km/h

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

08/03/2018 14h:28

Bonjour,"Rouler en marche arrière c'est ressusciter" : prochain slogan argumenté de la réduction de vitesse suivante ...

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié