Sécurité routière : les « gros rouleurs » prennent plus de risques

Sécurité routière : les « gros rouleurs » prennent plus de risques

Le nouvel Observatoire des risques routiers et de la mobilité croise des éléments issus des sondages et des données recueillies sur la route grâce au Big Data.

Mieux identifier les comportements à risques : c’est l’objectif du nouvel Observatoire des risques routiers et de la mobilité, lancé par l’Association Prévention Routière et Attitude Prévention, en partenariat avec l’Institut des Actuaires, GFI Informatique et Opinionway. En croisant des éléments déclaratifs (4 500 personnes sondées) et des données recueillies sur la route grâce au Big Data (via une appli dédiée), celui-ci a permis de distinguer deux profils d’automobilistes : les « gros rouleurs » - qui parcourent plus de 20 000 km par an – et les « petits rouleurs » - qui parcourent 4000 km par an ou moins.

Les « gros rouleurs » afficheraient une plus grande confiance en eux, fruit de leur expérience, qui les pousserait à prendre plus de risques. Ainsi, 33% de ces automobilistes conduisent en parlant au téléphone, 50% dépassent les limitations de vitesse en dehors des villes, 37% en ville, 50% s’énervent contre les autres automobilistes ou les piétons et 41% conduisent en étant fatigué. Ils sont aussi plus nombreux à conduire sans pause sur de longues distances : 78% contre 49% pour les « petits rouleurs ». Outre le téléphone au volant, leurs distractions sont nombreuses : écoute de musique, discussion avec les passagers, boire et manger (pour 86% des gros rouleurs).

Plus d'accidents pour les "gros rouleurs"

Les gros rouleurs adaptent moins leurs déplacements aux conditions météo : 92% ne changent pas leurs habitudes par temps de pluie, 77% en cas de brouillard et 65% en cas de grêle. Des prises de risques qui se traduisent par un nombre d’accidents plus élevé : 53% des gros rouleurs ont déjà eu un accident responsable et 75% un accident non responsable (contre 24% et 39% pour les petits rouleurs). 78% de ces automobilistes parcourant plus de 20 000 km par an ont déjà perdu des points sur leur permis de conduire.

Les petits rouleurs ne sont pas pour autant exemplaires au volant. Si, lorsqu’on les interroge, ils sont peu nombreux à déclarer des comportements à risques, le Big Data (en mesurant accélérations et freinages brutaux et temps d’arrêt au stop) a permis de mettre en lumière cette prise de risque. Les petits rouleurs s’arrêtent, par exemple, moins longtemps au stop (moins de deux secondes) au regard du nombre de kilomètres parcourus. Ils dépassent également plus fréquemment les limitations de vitesse (62% du temps de conduite) que le reste de la population.

 

 

 

 

Emploi

LVS EXPERTISE

Un Assistant Expert H/F

Postuler

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription des assurances flotte automobile et auto-collaborateurs

SIOM de la Vallée de Chevreuse

23 octobre

91 - SIOM DE LA VALLEE DE CHEVREUSE

Services d'assurances de personnes: Prestations d'assurances complémentaire santé e...

SCCV Coté Villa Groupe CISN Atlantique

23 octobre

44 - ST NAZAIRE

Assurances prévoyance et garantie de maintien de salaire en cas d'arrêt maladie

Office de Tourisme du Grand Reims

23 octobre

51 - Reims

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sécurité routière : les « gros rouleurs » prennent plus de risques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié