Sécurité sociale : Marisol Touraine espère la fin du déficit du régime général pour 2017

Sécurité sociale : Marisol Touraine espère la fin du déficit du régime général pour 2017
Ministère des Affaires sociales et de la Santé La ministre de la Santé Marisol Touraine espère un déficit quasi-nul pour le régime général de la Sécurité sociale en 2017.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé s'est réjouie des dernières prévisions du déficit de la Sécurité sociale pour les années 2016 et 2017, plus optimistes que les précédentes.

Objectif 2017 pour la fin du "trou de la Sécu". C'est la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine qui l'affirme, commentant les dernières prévisions de la commission des comptes de la Sécurité sociale pour les années 2016 et 2017, meilleures que celles dévoilées en juin dernier.

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale devrait ainsi n'être plus que de 3,4 Md€ fin 2016, son plus bas niveau depuis 2002. Objectif : le diminuer jusqu'à "seulement" 400 millions en 2017, selon les prévisions de la commission des comptes de la Sécurité sociale dévoilées par la ministre. "Pour un budget de 500 Md€, c'est l'épaisseur du trait" se réjouit-elle dans une interview aux "Echos".

Toutes les branches en amélioration

Dans le détail, la branche maladie constitue la principale composante de ce déficit, à hauteur de 4,1 Md€, tandis que la branche famille connaîtra un déficit d'un Md€. Les branches vieillesse (1,1 Md€) et accidents du travail (0,7 Md€) sont de leur côté excédentaires. A noter toutefois, concernant la branche vieillesse, le déficit du FSV (Fonds de Solidarité Vieillesse), stabilisé à 3,7 Md€ - ce qui fait dire à la Cour des Comptes dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale que cette branche reste en réalité déficitaire. "En période de sortie de crise, les dépenses de solidarité pour les retraites sont plus élevées", explique la ministre aux "Echos" pour justifier cette stabilisation du FSV.

Un déficit de 7,3 Md€

En tout et pour tout, donc, le déficit de la Sécurité sociale s'élèverait pour 2016 à 7,3 Md€.

Si l'objectif du FSV pour 2017 est à nouveau une stabilisation à 3,7 Md€, la ministre de la Santé estime que le déficit du régime général pourrait être réduit à quasiment néant - moins d'un demi-milliard d'euros. La branche famille serait ainsi à l'équilibre pour la première fois depuis 2007, tandis que le déficit de la branche maladie serait réduit à 2,6 Md€.

Sur les réseaux sociaux, Marisol Touraine a publié une tribune en ce sens :


« En 2017, il n'y aura plus de trou de la sécu. La gauche fait le job. » Ma tribune est à lire ici : https://t.co/8VKQJVaLkj pic.twitter.com/52f7k2voai

Des efforts à poursuivre

La Cour des Comptes, dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, tirait toutefois la sonnette d'alarme sur plusieurs points à l'aune de ces bons résultats. Tout d'abord, en contestant une partie de la baisse du déficit, y voyant une manipulation comptable via un "produit exceptionnel de CSG" de l'ordre de 600 à 700 M€.

Les sages de la rue Cambon estimaient également nécessaire, d'une part, une accélération des efforts pour réduire la dette sociale (pour la première fois en baisse en 2015 depuis 2001, s'élevant aujourd'hui à 156,4 Md€), d'autre part de faire preuve de mesure quant aux mesures à entreprendre dans les prochaines années, notamment via une certaine intransigeance quant au respect de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam).

La Cour craint, également, un certain dérapage du déficit en 2017, en raison des coûts supplémentaires engendrés par la convention médicale 2016-2021 et la revalorisation salariale au sein de la fonction publique hospitalière. Interrogée sur ce point par nos confrères des "Echos", la ministre de la Santé se veut résolument optimiste... et ferme : "Chaque année la Cour tire la sonnette d'alarme et, chaque année, nous faisons mieux que prévu. Les réformes structurelles, moi, je ne me contente pas d'en parler, je les fais".

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances dommages aux biens et risques annexes

Sarthe Habitat

16 octobre

72 - SARTHE HABITAT

Prestations de services d'assurance et de gestion de prévoyance gros risques

Les Résidences Yvelines Essonne

16 octobre

78 - LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sécurité sociale : Marisol Touraine espère la fin du déficit du régime général pour 2017

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié