Tempête Dirk et cyclone Bejisa : l’arrêté cat’ nat’ publié au JO

Tempête Dirk et cyclone Bejisa : l’arrêté cat’ nat’ publié au JO
La Réunion, après le passage du cyclone Bejisa.

L’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 53 communes de l’ouest de la métropole touchées par la tempête Dirk, qui a soufflé le 24 décembre 2013, et pour 16 communes de La Réunion frappées par le passage du cyclone Bejisa, le 2 janvier 2014.

Selon un communiqué du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, «cette première liste de communes sera complétée d’ici à la fin du mois de janvier, afin de prendre en compte la situation de communes touchées par ces épisodes d’intempéries dont les dossiers de demandes ne sont pas encore parvenus dans les services».

Pour la métropole, l’arrêté paru au Journal officiel, le 18 janvier 2014, concerne 30 communes du Finistère, 7 de l’Ille-et-Vilaine et 16 de la Loire-Atlantique. Au 13 janvier 2014, les mutuelles du Gema faisaient état de 46 222 déclarations de sinistres suite à la tempête Dirk et aux inondations qui ont suivi, pour un coût global estimé à 43,82 M€.

Dommages multiples à la Réunion

Sur l’Ile de la Réunion, le vent a soufflé à plus de 170 km/h par endroits. Selon un premier bilan, effectué mi-janvier par la délégation d’Allianz Océan Indien, rafales, précipitations et effets de houle ont provoqué différents types de dommages : destructions de récoltes, bateaux retournés et autres dégâts dus au choc des vagues sur le front de mer, dommages aux habitations et autres bâtiments suite à l’effet du vent et aux infiltrations d’eau… Sans compter les pertes et dégâts liés aux coupures de courant, 50% des foyers ayant été privés d’électricité.

Pertes suite aux coupures de courant

Agent général Allianz à Saint-Denis de la Réunion, Patrick Aouate recensait, le 17 janvier, 150 à 200 sinistres sur son portefeuille, «mais il est probable que d’autres déclarations nous parviennent une fois l’état de catastrophe naturelle reconnu». Pour le moment, l’agent général fait surtout état de petits sinistres. Quelques dossiers plus importants concernent «des pharmacies ayant perdu des médicaments ou des vaccins stockés dans des frigos suite aux coupures d’électricité ou des entreprises ayant dû interrompre leur activité». Au niveau de son agence, l’arrivée des déclarations a pu être absorbée sans difficulté particulière, «Allianz ayant mis en place des procédures de déclaration et d’indemnisation simplifiées, par télé-expertise notamment, pour les dossiers de moindre ampleur».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet AG PEX

EXPERT CONSTRUCTION H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages ouvrage pour la réhabilitation du CIS

SDIS du Gers Sce Départ. d'Incendie et de Secours

30 juillet

32 - Cazaubon

Prestations d'assurances construction

Conseil Départemental de la Loire

30 juillet

42 - CONSEIL DEPARTEMENTAM

Assistance à Maîtrise d'ouvrage pour l'Organisation de la Gestion du Transport Mari...

Conseil Départemental de Mayotte

30 juillet

976 - MAMOUDZOU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Tempête Dirk et cyclone Bejisa : l’arrêté cat’ nat’ publié au JO

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié