Thierry Beaudet (MGEN) : «Attention à l'auto-enfermement des mutuelles sur la santé»

Thierry Beaudet (MGEN) : «Attention à l'auto-enfermement des mutuelles sur la santé»
MGEN / Hervé Thouroude L'actuel président de la MGEN Thierry Beaudet est, pour l'heure, l'unique candidat à la présidence de la FNMF.

Le président de la MGEN est, pour l’heure, l’unique candidat déclaré à la succession d’Etienne Caniard à la tête de la Mutualité Française – et commence à dévoiler ses ambitions pour la FNMF.

«J’ai conscience que ma candidature ne rassemble pas un assentiment très large.» Le président de la MGEN Thierry Beaudet l’assure : il aurait préféré qu’Etienne Caniard fasse un second mandat à la tête de la Mutualité Française. Et comprend que sa casquette de président de la MGEN, à laquelle il n’entend pas renoncer en cas d’élection en juin prochain, freine certaines ardeurs.

L’actuel vice-président de la FNMF est toutefois, pour l’heure, l’unique candidat déclaré à la succession de l’actuel président – les autres candidats éventuels ont jusqu’à fin mai pour se faire connaître. Ce contexte aidant, M. Beaudet dévoile petit à petit ses ambitions pour la mutualité, comme devant les jeunes acteurs de l’ESS réunis le 14 avril dernier à l’invitation du CJDES (Centre des jeunes, dirigeants et acteurs de l'économie sociale).

Au-delà de la santé

«La mutualité est en pleine résonance avec ce à quoi aspire actuellement la société» observe le candidat à la tête de la FNMF qui, se plaçant dans la droite lignée du mandat actuel de M. Caniard, a bien l’intention de développer sa spécificité. «Attention à l'auto-enfermement des mutuelles sur la santé» prévient ainsi le candidat, rappelant toutefois que la santé reste la priorité naturelle des mutuelles. S’emparer de sujets aussi divers que l’éthique ou les données de santé est ainsi de l’ordre du possible, «là où une parole mutualiste est légitime».

Le candidat à la présidence de la FNMF est également revenu sur le mouvement de concentration mutualiste, qui a conduit à une division du nombre de mutuelles par trois en quinze ans. Rappelant que tous ces regroupements n’ont pas forcément été choisis, «il ne faudrait pas que la concentration des acteurs nuise à la forme mutualiste». Pas question, pour l’heure, de parler toutefois de programme : «il doit d’abord être bâti avec l’ensemble des mutualistes».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Thierry Beaudet (MGEN) : «Attention à l'auto-enfermement des mutuelles sur la santé»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié