Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une «fonction clé» n’est pas un salarié comme les autres»

Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une «fonction clé» n’est pas un salarié comme les autres»
Raphael Dautigny

À l’approche de Solvabilité 2, le président de l’Institut des actuaires, association forte de 3 500 membres, appelle pouvoirs publics, entreprises d’assurance et régulateur à renforcer la protection des fonctions clés, coincées entre devoir d’alerte et devoir de loyauté.
 

Découvrez notre diaporama, issu de l’interview de Thomas Béhar, à retrouver dans l’Argus du 23 octobre.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Thomas Béhar (Institut des actuaires) : «Une «fonction clé» n’est pas un salarié comme les autres»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié