Trou de la sécu : les Français s'estiment de moins en moins responsables (étude LH2/April)

Trou de la sécu : les Français s'estiment de moins en moins responsables (étude LH2/April)

La 4ème édition du Baromètre LH2/April sur l'équité en santé est formelle : il n'y a plus que 40% des Français qui se considèrent comme les principaux responsables du déficit actuel de la Sécurité sociale (contre 46% en 2011 et 47% en 2013).  L'Etat et les laboratoires pharmaceutiques se disputant la deuxième place en termes de responsabilité.

Limiter la consommation de médicaments

Selon ce baromètre, plus de trois-quarts des Français se disent prêts à changer d'attitude pour réduire ce déficit : 81% limiteraient leur consommation de médicaments, 80% opteraient pour des médicaments génériques ou encore 78%  demanderaient directement conseil à leur pharmacien en cas de petit problème de santé. Des efforts, oui, mais à condition que ces derniers n’impactent pas leur budget. Ils sont effectivement moins nombreux que l’an dernier (55% contre 59% en 2013) à accepter le déremboursement de médicaments peu utiles.

Encore une marge de manœuvre

Le dernier volet du baromètre, " les Français face à leur état santé", révèle qu'ils sont globalement conscients d'avoir une marge de manœuvre, citant comme premier facteur contributif d'une bonne santé l'alimentation (39%), avant l'environnement/le cadre de vie (30%) ou l'accès aux soins (21%).

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d assurances de l établissement public Campus Condorcet.

Campus Condorcet

23 février

93 - CAMPUS CONDORCET

Marché de service relatif à une prestation d'assurance des risques statutaires pour...

Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

23 février

43 - ESPALY ST MARCEL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Trou de la sécu : les Français s'estiment de moins en moins responsables (étude LH2/April)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié