Un conducteur sur dix s’est déjà endormi au volant

Un conducteur sur dix s’est déjà endormi au volant
Un jeune sur cinq avoue s'être déjà endormi au volant. © © Citroën Communication

Au moins un Français sur dix se serait déjà endormi sur la route dans l'année lors du trajet domicile-travail. C’est la conclusion inquiétante d’une enquête «sommeil et transports», réalisée par OpinionWay pour l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) et la Mutuelle générale de l'Education nationale (MGEN), à l’occasion de la Journée du sommeil, ce vendredi 28 mars.

La privation de sommeil, principale cause de la somnolence

Alors que 77% des Français conduisent pour se rendre à leur lieu de travail, pour un trajet moyen de 18 km, 17% d'entre eux disent avoir somnolé au volant au moins une fois dans un mois. Au total, 10% ont dû s'arrêter à cause de la fatigue et 9% se sont complètement endormis au volant au moins une fois dans l'année. En cause : en semaine, si la majorité (62%) des actifs dort en moyenne 7 à 8 heures, un actif sur trois (36%) souffre de privation de sommeil avec des nuits de moins de 6 heures.

Autre enseignement de l’étude : Les jeunes conducteurs sont les premiers concernés par ces épisodes de somnolence. Chez les 18-24 ans, près d'un individu sur cinq (18%) avoue s'être déjà endormi en conduisant.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Un conducteur sur dix s’est déjà endormi au volant

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié