Un redressement spectaculaire mais fragile

Coface, Euler-Hermes et Atradius ont présenté des résultats 2010 qui semblent signer la voie du redressement. Mais, après deux années de crise, ce retour aux bénéfices doit s'analyser au regard d'autres facteurs.
Partager
Un redressement spectaculaire mais fragile

Fragilisés en 2008 et en 2009, les assureurs-crédit semblent avoir repris du poil de la bête. Les bénéfices sont de nouveau au rendez-vous et les ratios combinés sont redevenus positifs. En fait, les trois acteurs du marché, Coface, Atradius et Euler-Hermes recueillent les fruits des politiques mises en place dès 2008 : l'impact positif des hausses tarifaires (allant jusqu'à + 30%), une meilleure sélection des risques, et une sinistralité qui renoue avec les niveaux d'avant-crise.

Coface recentre son activité

Ainsi, Coface, qui accusait une perte nette de 163 millions d'euros en 2009 (pratiquement le montant de ses bénéfices de l'année 2007) affiche un résultat net positif en 2010 de 61 millions d'euros, soit, donc, 224 millions « rattrapés ». Son loss ratio (ratio sinistres/primes) affiche un 53%, contre 98% la même année. « Coface a retrouvé une dynamique positive », a commenté Jean-Marc Pillu, nouveau directeur général de Coface. D'ailleurs, la filiale de Natixis a profité de la présen-tation de ses résultats pour dévoiler sa nouvelle stratégie : recentrage sur son activi- té d'assurance-crédit (80% de son chiffre d'affaires aujourd'hui), retrait progressif des services à faible valeur ajoutée (comme le recouvrement pour compte de tiers), et arrêt du projet « notation ». En affacturage, elle compte se focaliser sur les implantations les plus rentables (Pologne, Allemagne), et les plus porteuses de synergies, avec l'assurance-crédit.

Sans surprise non plus, Euler-Hermes a également présenté un bilan 2010 en fort redressement, avec un résultat net de 294,5 millions d'euros en 2010, contre 19 millions en 2009. Cette forte hausse s'explique aussi par l'amélioration du ratio combiné, qui a reculé de 104,7 % à 68,7 %. Idem pour le groupe Atradius, qui, après une perte nette de 113 millions en 2009 (déjà réduite de plus de 40% par rapport à 2008), affiche un bénéfice 2010 de 110 millions.

Une situation toujours tendue

Ce retour aux beaux jours ne doit pas « masquer » la réalité de l'activité des assureurs crédit : leur métier, qui dépend de la santé des entreprises, est extrêmement cyclique, et ces améliorations sont également le « contre-coup » positif de la crise.

« 2010 marque un retour à la profitabilité. Nous avons été particulièrement attentifs aux risques, et les faillites ont légèrement diminué l'an passé. Pour autant, si les entreprises françaises ont à peu près tenu le choc, elles ont souvent été aidées par les banquiers en trésorerie ou par le report des cotisations sociales. La " casse " a été limitée, mais, aujourd'hui, certaines PME sont à bout de souffle. La crise n'est pas derrière elles, et nous restons vigilants », insiste Yves Poinsot, directeur général d'Atradius. Un point de vue partagé par Euler-Hermes. « Par rapport à 2009, année caractérisée par la crise, la sinistralité a fortement chuté en 2010, atteignant un plancher au troisième trimestre 2010. Les déclarations de sinistres ont de nouveau augmenté au quatrième trimestre, signe que la très faible sinistralité observée en 2010 n'est pas un phénomène durable », note le groupe.

L'avenir de Coface toujours en suspens

Retour en Bourse ? Cessions de certaines activités ? Vente ? Sur toutes ces questions, Jean-Marc Pillu, directeur général de Coface, n'a pas souhaité répondre. « Même si Coface n'est plus stratégique pour Natixis, notre actionnaire a quand même démontré sa volonté de nous soutenir en injectant 175 M€ en mars 2010. Pour l'heure, notre priorité est de générer du profit pour notre actionnaire. Ensuite, nous verrons. C'est un pas après l'autre », a-t-il notamment indiqué.

 

2010 marque un retour à la profitabilité. Nos avons été particulèrement attentifs aux risques, et les failltes ont légèrement diminué [...] La casse a été limitée, mais, aujourd'hui, certaines PME sont à bout de souffle.

Yves Poinsot, directeur général d’Atradius

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

La Mutuelle Générale

Conseiller Commercial - CDI - (H/F)

La Mutuelle Générale - 15/01/2023 - CDI - Paris - 13ème arrondissement

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS