Une « bulle » sur le marché des obligations souveraines est à craindre

Alors que la BCE a maintenu son taux directeur à 1%, Jean-Pierre Jouyet, le président de l’AMF, craint qu’une « bulle » sur le marché des obligations d’Etat ne soit en train de se former, a-t-il annoncé sur BFM Radio, étant donné l’engouement actuel pour les emprunts d’Etat. La France a, quant à elle, placé jeudi 2 septembre des titres à 10 ans aux taux les plus bas de son histoire, à 2.55%. L’investisseur américain Jim Rogers a déclaré : « les taux d’intérêt sont trop bas partout dans le monde. Il faut les remonter sinon on retrouvera une inflation galopante qui ruinera tout frémissement de reprise ». Selon les chiffres à fin 2009 de la FFSA, les actifs des assureurs sont investis à 54% dans des actifs d’entreprises, à 34% dans des obligations d’Etats de l’OCDE, à 7% dans des actifs monétaires et à 5% dans d’autres actifs.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Une « bulle » sur le marché des obligations souveraines est à craindre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié