Victimes de terrorisme : l’augmentation de la «taxe attentat» au Journal Officiel

Victimes de terrorisme : l’augmentation de la «taxe attentat» au Journal Officiel
« En deux ans, le FGTI a été plus sollicité depuis sa création », précise Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes.

Comme annoncée le 19 octobre dernier par Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, un arrêté publié au Journal Officiel du 15 novembre 2016 confirme l’augmentation de la taxe attentat de 4,30 à 5,90 €. Cette majoration entrera en vigueur dans les contrats d’assurance dommages (auto, habitation) au 1er janvier 2017.

Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, l’annonçait le mois dernier, la mesure est désormais effective. Un arrêté publié au Journal Officiel ce mardi 15 novembre acte l’augmentation de la contribution annuelle (dite taxe attentat) prélevée sur les quelque 87 millions de contrats d’assurance dommages (auto et habitation) en France, de 4,30 € à 5,90 €.

Cette disposition devrait générer 140 M€ de recettes supplémentaires par an au Fonds de garantie des victimes du terrorisme et autres infractions (FGTI). Pour rappel, il s’agit de la deuxième augmentation en l’espace de deux ans.  Au 1er janvier 2016, ladite taxe avait été relevée de 3,30 à 4,30 €.

Recrudescence des attaques sur le sol français

Ce relèvement intervient dans un contexte où la recrudescence des actes terroristes sur le sol français sollicite les ressources du FGTI. Créé en 1986, ce fonds collectait environ 300 M€ par an. Jusqu’en 2014, l’indemnisation des victimes d’attentats représentait moins de 5 M€ par an, pour 4000 personnes indemnisées sur la période 1986-2014. « En deux ans, le fonds a été plus sollicité que depuis sa création », précise la secrétaire d’Etat, soit 300 à 350 M€ par évènement (attentats du 13 novembre et l’attaque de Nice).

Une entrée en vigueur au 1er janvier 2017

Le relèvement de la contribution annuelle entrera en vigueur au 1er janvier 2017. « Les sommes correspondantes sont perçues par les entreprises d'assurance à l'échéance des primes ou cotisations recouvrées par elles entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année en cours », précise l’arrêté.

Les compagnies d’assurance concernées n’ont toutefois pas attendu la publication de l’arrêté pour se préparer à cette échéance, compte-tenu des délais très courts pour que les services concernés puissent s'organiser. Pour une partie du marché, les appels de cotisations échues au 1er janvier ont parfois lieu dès le mois d’octobre précédent, certains se trouvant à devoir, de fait, absorber l’augmentation de la taxe sur leurs propres comptes.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

CEA Assurances

Chargé de développement H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance d'un cabinet d'avocats en matière financière.

Conseil Général de l'Essonne

16 septembre

91 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Marché d'assurances pour la Commune de Ballainvilliers - 4 Lots.

Ville de Ballainvilliers

16 septembre

91 - BALLAINVILLIERS

Services d'assurance pour la ville de Pertuis et son CCAS.

Ville de Pertuis

16 septembre

84 - PERTUIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Victimes de terrorisme : l’augmentation de la «taxe attentat» au Journal Officiel

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié