« À l'issue de la réorganisation, les effec tifs seront stabilisés »

« À l'issue de la réorganisation, les effec  tifs seront stabilisés »
Gwenaël Bousquet directeur des ressources humaines du groupe Gras Savoye

Après la signature d'un accord de méthode avec les organisations syndicales, Gwenaël Bousquet, directeur des ressources humaines du groupe Gras Savoye, a accepté de répondre à nos questions sur l'actualité sociale du courtier parisien.


C'est l'une des surprises de la rentrée. À l'issue du comité central de l'Union économique et sociale (UES) du 13 septembre, quatre organisations syndicales de Gras Savoye (CFDT, CFE-CGC, CFTC et CGT) ont signé un accord portant sur les mesures sociales d'accompagnement du plan de réorganisation stratégique du courtier parisien. Jusqu'ici, onze réunions sur ce thème s'étaient tenues sans qu'aucun accord ne soit trouvé entre les partenaires sociaux et la direction. Gwenaël Bousquet, DRH de Gras Savoye, revient en exclusivité pour L'Argus de l'assurance sur cet épisode compliqué de la vie sociale du premier courtier français et sur la mise en place de son plan de sauvegarde de l'emploi.

La fin des tensions

Après un cycle de négociations long et difficile, nous avons finalement réussi à nous entendre avec les partenaires sociaux. Pourquoi ce retournement ? Je ne me prononcerai pas sur ce qui a pu motiver les organisations syndicales, mais les collaborateurs ont eu envie que la situation évolue. Une fois passée l'émotion, naturelle dans de telles circonstances, l'ensemble du personnel a pris conscience des enjeux qui attendaient le groupe Gras Savoye. Nous n'avions probablement pas communiqué suffisamment par le passé sur ces enjeux. Nous sommes très satisfaits d'avoir renoué le dialogue social avec les syndicats, même si, à aucun moment, il n'a été franchement rompu.

L'accord de méthode

L'intérêt d'un accord de méthode est de coordonner les différentes expertises, de rationaliser les processus d'information-consultation, de telle sorte qu'à partir d'une échéance convenue avec les partenaires sociaux, tous les avis soient rendus. En effet, dans un processus de plan de sauvegarde de l'emploi, les comités d'établissement (CE) et les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) sont consultés. Or, sept sites de Gras Savoye sont concernés par notre réorganisation. Ce qui signifie sept avis de CE et sept avis de CHSCT. Autant dire une procédure assez lourde dans une entreprise qui n'est pas forcément prédisposée à la mise en oeuvre d'un tel projet. L'accord de méthode permet d'arrêter le calendrier en concertation avec nos instances. Aux termes de cet accord signé avec quatre de nos organisations syndicales, le projet stratégique de Gras Savoye pourra être mis en oeuvre à compter du 24 octobre de cette année.

TOUJOURS LEADER SUR SON MARCHÉ

Avec un chiffre d'affaires de 550,6 M€ en 2012, Gras Savoye est le premier courtier d'assurances généraliste en France et occupe la dixième place mondiale. Présent dans 47 pays, il emploie aujourd'hui 3 800 collaborateurs.

Les différents projets visant à l'uniformisation de nos process, à la rationalisation de nos systèmes d'information et au renforcement de la qualité de notre relation clients pourront alors se décliner dans l'ensemble de nos implantations françaises.

Les avancées sociales

Si quatre organisations syndicales sur cinq ont finalement signé cet accord de méthode, c'est parce qu'il y a eu de notables avancées sociales de notre part. Nous mettons en oeuvre un dispositif d'accompagnement individuel avec l'ambition de trouver, dans le respect de tous, une solution à chacun.

Nous nous sommes donné des moyens importants, tant en termes financiers qu'en temps d'accompagnement individuel des salariés. Nous avons ainsi négocié avec les partenaires sociaux un budget de formation d'1 M€, qui va permettre de financer des actions favorisant la mobilité interne et le redéploiement des collaborateurs. Par rapport au projet initial, nous avons également allongé la période des congés de reclassement, portée jusqu'à 17 mois pour certaines catégories de salariés.

Le calendrier du PSE

Les instances représentatives rendront leur avis les 23 et 24 octobre. Le projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été présenté le 12 et 13 mars aux partenaires sociaux. Donc, on ne peut pas dire que le processus de concertation a été mené rapidement. Toujours est-il qu'une fois les avis rendus, le plan sera déployé dès le 25 octobre, et se fera en deux temps. La première phase concernera le reclassement interne. Pour ce faire, depuis plusieurs mois, nous avons gelé les embauches en CDI afin de pouvoir proposer ces postes aux salariés concernés par le PSE. À l'issue de cette période, nous entamerons la phase des reclassements externes. Nous proposerons alors un accompagnement individuel à tous les collaborateurs qui n'auront pas été reclassés en interne. Au total, ce projet durera dix-huit mois.

Les emplois supprimés

Le projet stratégique de Gras Savoye a été présenté mi-mars 2013. Les mouvements intervenus depuis lors permettront de réduire sensiblement le nombre de licenciements projetés. Nous avons, par ailleurs, mis en place un dispositif de départs volontaires de substitution pour certaines catégories d'emplois concernées. Nous pensons donc que le nombre de départs contraints devrait être inférieur à 180.

En outre, alors que nous devions initialement fermer le site d'Aix-les-Bains (Savoie), cet établissement sera finalement maintenu. En tout cas, à l'issue de cette réorganisation, les effectifs de Gras Savoye seront stabilisés.

« L'accord de méthode permet d'arrêter le calendrier en concertation avec nos instances. »

La réorganisation

Le plan de déploiement de notre nouvelle organisation va s'étaler sur six mois. Nous avons eu l'occasion, ces dernières semaines, de tester la nouvelle organisation de nos plates-formes de gestion. Partant du constat qu'il est très difficile de faire cohabiter la relation téléphonique et la partie gestion, nous sommes en train de séparer le front et le back-office dans les sites concernés par cette réorganisation, principalement à Ormes (Loiret) et Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Les premiers résultats sont satisfaisants, puisqu'on constate une amélioration de la qualité du travail des gestionnaires. Cela nous conforte donc dans l'idée qu'il faut recentrer nos gestionnaires sur des tâches à forte valeur ajoutée.

Il n'en demeure pas moins que nous devons faire preuve d'écoute, analyser les résistances, inhérentes à la conduite de ce projet, peaufiner, aligner et ajuster notre projet si besoin. Nous demeurons vigilants, et surtout attentifs à former, aider, offrir du soutien aux équipes afin que, dans cette zone d'expérimentation toujours inconfortable pour les acteurs du changement, nous réussissions ce projet tous ensemble.

Les objectifs

Notre ambition est de maintenir le leadership de Gras Savoye, mais aussi, et surtout, de nous développer sur le plan commercial. De nombreux grands noms du courtage [Philippe Beguin, Gilles Bénéplanc, Anne Cavel, Éric Da Silva, Frédéric Lucas, NDLR] nous ont rejoints ces derniers mois, convaincus par notre projet, avec l'ambition de participer à cette aventure collective. Dans les prochains mois, nous continuerons probablement à accueillir de bons profils dans certaines équipes, notamment en régions. Gras Savoye reste une entreprise dont les fondamentaux sont ultra-solides, confortés par la réorganisation en cours.

Emploi

LVS EXPERTISE

Un Assistant Expert H/F

Postuler

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription des assurances flotte automobile et auto-collaborateurs

SIOM de la Vallée de Chevreuse

23 octobre

91 - SIOM DE LA VALLEE DE CHEVREUSE

Services d'assurances de personnes: Prestations d'assurances complémentaire santé e...

SCCV Coté Villa Groupe CISN Atlantique

23 octobre

44 - ST NAZAIRE

Assurances prévoyance et garantie de maintien de salaire en cas d'arrêt maladie

Office de Tourisme du Grand Reims

23 octobre

51 - Reims

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« À l'issue de la réorganisation, les effec tifs seront stabilisés »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié