Agéa : la famille des agents réunie au grand complet à Paris

Agéa : la  famille des agents réunie au grand complet à Paris
Les 13 présidents des syndicats d'agents généraux se sont réunis pour le congrès d'Agéa.

Le congrès organisé par Agéa, la fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurance, qui s’est déroulé ce vendredi 16 mars 2018, aura vu la réunion de tous les présidents des différentes familles, afin de présenter la signature du « socle commun » pour la croissance et le succès des agents généraux. 

 

« Je suis extrêmement fier d’avoir pu conduire ce chantier, avec tous les présidents de syndicats, qu’ils aient tous acceptés de signer ce « socle commun » » s'est félicité Patrick Evrard, le président d’Agéa, la fédération nationale des syndicats d’agents généraux, au terme de son congrès qui se tenait ce vendredi 16 mars 2018, au Palais des Congrès à Paris.

 

Les 13 familles réunies 

Mag3 (Allianz), Snaga (Aviva), Réussir (Axa), SwissAga (SwissLife), Triangl’(Generali), Agtion (Mutuelles de Poitiers), Réunir (Thélem), Sagamm (MMA), Snagan (Gan)… Les présidents des 13 syndicats ont tous répondus présents pour la signature du « socle commun », base de référence, à la fois pour les syndicats vis-à-vis de leur compagnie mandante, mais aussi pour les agents généraux, dans leur plan de développement.

 

Des convictions partagées et discutées

Vers la fin d’après-midi s’est  déroulé une interview croisée entre Patrick Evrard, Pascal Chapelon, et Matthieu Bébéar en sa qualité de président de la commission de distribution de la FFA, ce dernier étant accueilli sous de timides sifflements. L’occasion d’échanger sur plusieurs points évoqués lors de cette journée, comme la place du client dans les relations, le diplôme, la gestion du sinistre « il est indispensable que le savoir sur le sinistre ne se perde pas, indispensable que les compagnies donnent aux nouveaux agents, une formation sinistre » ira rajouter le président d’Agéa, sous les applaudissements. Même si les protagonistes sont relativement d’accord, Matthieu Bébéar est venu temporiser certaines déclarations « vous savez, faire un diplôme ce n’est pas simple, ça nécessite du temps de présence et du financement. Après, si nous sommes d’accord sur le contenu, il est possible que ça se fasse ». Il évoque aussi la rémunération des données « ce n’est pas une vérité en soi, car ces données, il faudra bien un programme pour les analyser (…) je pense qu’un portefeuille où l’agent aura plus d’interactions avec son client, sera clairement valorisé dans le futur ». Pour Pascal Chapelon, la réflexion sur le sujet doit être poussée plus loin  « il va falloir qu’on se mette d’accord au regard notre statut sur ces données, serons-nous hauts traitants de la donnée ? Serons-nous des sous-traitants ? C’est un vrai sujet qui risque d’aller vers un aménagement, ou une annexe qui figurera à notre mandat. Il faut que les compagnies puissent se mettre autour d’une table pour statuer sur ce choix, pour savoir comment on pourra évoquer notre statut à travers nos fichiers clients » a-t-il rétorqué. En ce qui concerne l’exercice en SARL pour les agents, le président de la commission de distribution de la FFA, s'est aussi expliqué : « Nous ne sommes pas contre, mais on dit que ce n’est pas le graal. Il faut clarifier les prérequis pour les compagnies et qu'elles expliquent quels sont les projets de développement commercial et entrepreneurial qui font sens. Nous sommes d’accord pour dresser une liste de critères minimaux  pour exercer ou non en SARL ».

 

Au final, ils étaient 2 800 personnes à s'être réunies dans une ambiance conviviale pour écouter le rendu des travaux de la fédération sur la refondation du métier d’agent général, entamés il y a un an. Entre réalisme et message d’espoir, tous se sont accordés à dire que, passé le cap de la digitalisation et de la réglementation, le client devait à nouveau se trouvait au centre de toutes les attentions. « Il doit être la clé de voûte de notre métier. Notre patron, c'est lui » rappelait d’ailleurs Pascal Chapelon, le président de Réussir, le syndicat des agents généraux d’Axa.  

 

Un pari sur l'avenir 

De nombreuses ambitions pour l’avenir des agents généraux, donc. Mais il ne s’agit pas de se reposer sur ses lauriers « tout commence aujourd’hui, vous êtes des entrepreneurs, mais vous n’êtes pas seuls ! Nous allons gagner ! » clamait, confiant, le président d’Agéa à la fin du congrès, sous les applaudissements de la foule.

 


 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Agéa : la famille des agents réunie au grand complet à Paris

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié