Inondations à Morlaix : un agent d’assurance raconte

Inondations à Morlaix : un agent d’assurance raconte

La maire de la ville du Finistère a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

« 4 mois de pluie en 24 h » : c’est un record de précipitations qui s’est abattu depuis dimanche sur la ville de Morlaix, dans le Finistère, provoquant des inondations et des coulées de boue impressionnantes. Pour la maire de la ville, Agnès le Brun, qui a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, « la situation est pire qu’en 2013 » lorsque le centre-ville avait été inondé dans la nuit du 23 au 24 décembre, a-t-elle confié à Ouest France.

« Morlaix est située dans une cuvette donc les dégâts sont importants en cas de fortes pluies comme celles-ci. Il y a eu des inondations, des coulées de boue et de cailloux, la rivière a débordé. Les commerces du centre-ville et les habitations sont sinistrés. Il y a, parfois, jusqu’à 50 cm ou un mètre d’eau », raconte à l’Argus de l’Assurance Emmanuel Nicolas, agent général Gan Assurances à Morlaix. En l’espace d’une matinée, ce lundi 4 juin, il a déjà reçu 15 déclarations de sinistres.

"Parer au plus pressé"

« L’objectif est de dépêcher rapidement les experts, mais ils vont être débordés. Il faut parer au plus pressé, prioriser les dossiers les plus graves, notamment les personnes qui doivent être relogées », raconte-t-il. Si la commune est reconnue en état de catastrophe naturelle par l’Etat, s’appliquera alors le régime public d’indemnisation des catastrophes naturelles. Pour l’heure, ce dernier n’inclut pas la prise en charge des frais de relogement. La proposition est sur la table dans le cadre des discussions concernant la modernisation de ce régime. A l’initiative de Matignon, se sont tenues plusieurs réunions interministérielles réunissant l’ensemble des parties prenantes et la Fédération Française de l’Assurance (FFA), qui réclame depuis longtemps des améliorations, espère voir aboutir cette réforme au second semestre.

En dehors de ce régime, certains assureurs couvrent le relogement des sinistrés dans le cadre de leur garantie événements climatiques incluse dans les contrats d’assurance habitation. C’est le cas de Gan Assurances, confirme Emmanuel Nicolas. Le processus de reconnaissance de catastrophe naturelle pouvant prendre du temps, les assureurs sont nombreux à faire jouer cette garantie.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Inondations à Morlaix : un agent d’assurance raconte

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié