Les comparateurs d’assurances peinent à s'imposer (Etude Xerfi)

Les comparateurs d’assurances peinent à s'imposer (Etude Xerfi)
L'étude de Xerfi souligne la difficulté pour les comparateurs de satisfaire les internautes et leurs partenaires assureurs dans un seul mouvement. © DR

Le cabinet Xerfi vient de publier les résultats de son étude « Les comparateurs s’efforcent de conquérir le marché français ». Un intitulé explicite, qui confirme la difficulté des comparateurs d’assurances à décoller dans le secteur, coincés entre des internautes exigeants et des assureurs encore frileux.

Audience ne rime pas forcément avec croissance, à regarder les données délivrées par Xerfi, qui vient de diffuser les résultats de son étude sur les comparateurs d’assurances. Si les principaux acteurs du secteur (1) ont «connu une très forte augmentation du trafic sur leurs sites entre 2012 et 2015», selon un communiqué, avec une hausse de 18,5% en moyenne par an, la croissance du chiffre d’affaires annuel s’avère plus limitée.

Ce dynamisme en demi-teinte est d’une part porté par les investissements publicitaires massifs que continuent de réaliser les acteurs majeurs du secteur (Lelynx.fr et Lesfurets.com en tête) et d’autre part aidé par un environnement réglementaire favorable. La généralisation de la complémentaire santé, notamment, pousse les comparateurs à s’orienter vers la cible des professionnels et favorise le développement des produits en assurance de personnes.

Les comparateurs tenaillé entre internautes et assureurs

Mais Xerfi note un certain nombre de contraintes encore à l’œuvre aujourd’hui, empêchant le marché de la comparaison de décoller, et attire l’attention des comparateurs sur le fait que «la simplification des démarches n’est pas suffisante pour attirer de nouveaux clients». Alléger et décomplexifier les questionnaires de requête est certes positif, mais un effort doit être fourni afin de proposer une offre à la fois alléchante au niveau tarifaire mais aussi en termes de garanties. Un travail d’équilibriste ardu pour les comparateurs, qui doivent satisfaire les internautes avec une offre simple, abordable et lisible, mais aussi élargir leurs panels d’assureurs partenaires.

Les grandes marques de l’assurance craignent encore aujourd’hui qu’une présence sur ces outils, où le tarif est roi, ne nuise à leurs offres, faute de mises en valeur des garanties. Selon le cabinet, à ce jour, «le rapport de force reste très favorable aux assureurs, à tel point que ces derniers font pression sur les comparateurs pour faire évoluer le modèle de rémunération de la commission [versée par les assureurs aux comparateurs, NDLR]».

(1) Liste des principaux acteurs étudiés par Xerfi : Automotocompare.fr, Acommeassure.com, Aquaverde-assurance.fr, Assuragency.net, Assurland.com, Assurlandpro.fr, Assurprox.com, Choisir.com, Companeo.com, Cplussur.fr, Devismutuelle.com, Empruntis.com, Hyperassur.com, Jechange.fr, Kelassur.com, Lassurancepro.com, Lecomparateurassurance.com, Lelynx.fr, Lesdossiers.com, LesFurets.com, Meilleurtaux.com, Mutuelle.fr, Mutuelle-conseil.com, Mutuelle-entreprise.fr, Mutuelleland.com, Notreassurance.com, Quellemutuelle.fr, Quialemeilleurservice.com, Santiane.fr, Toutoupourlechien.com.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 15 juillet 2022

ÉDITION DU 15 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un commissaire aux comptes et de son suppléant.

Espace Rhénan SAEM Groupe Domial

18 août

68 - COLMAR

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les comparateurs d’assurances peinent à s'imposer (Etude Xerfi)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié