Aon Benfield publie son bilan des catastrophes naturelles du premier semestre

Aon Benfield publie son bilan des catastrophes naturelles du premier semestre

Selon le courtier, les pertes économiques ont atteint 54 Md$ au cours du premier semestre.

En ce mois de juillet, les études semestrielles sur les catastrophes naturelles se succèdent. Après Munich Re qui dévoilait son bilan début juillet, Aon Benfield vient de publier ses propres estimations. Si les tendances générales se rejoignent d’une étude à l’autre, les chiffres  différent légèrement.  Selon Aon Benfield, les pertes économiques enregistrées de janvier à juin ont atteint 54 Md$,  ressortant 49% inférieures à la moyenne des dix dernières années (106 Md$). Munich Re les estime à 42 Md$ sur le semestre.

Avec 22 Md$ (contre 17 Md$ selon Munich Re), les catastrophes naturelles ont également été moins coûteuses pour les assureurs, qui avaient enregistré des dommages assurés de 27 Md$ en 2013.  Les Etats-Unis ont dû essuyer la majorité des pertes, estimées par le courtier  à 12 Md$, soit plus de la moitié des pertes assurées enregistrées au cours du premier semestre.  Avec 5 Md$, l’Europe est en seconde position ( 23%) suivie par l’Asie, avec 4 Md$(19%). Le courtier a dénombré au total 11 cat’ nat distinctes  ayant  chacune coûté plusieurs milliards de dollars au cours du semestre, dont 4 aux Etats-Unis. Les chutes de neige au Japon restent cependant l’événement le plus coûteux, avec 6,25 Md$ de pertes économiques et 2,5 Md$ de dommages assurés.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Aon Benfield publie son bilan des catastrophes naturelles du premier semestre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié