April table sur des « tendances encourageantes »

April table sur des « tendances encourageantes »
Bruno Rousset, PDG du groupe April, a dévoilé ses orientations stratégiques.

Un mois après avoir publié ses premiers résultats semestriels, April a tenu un rendez-vous de rentrée sur ses orientations stratégiques. Le chiffre d’affaires consolidé est de 401,7 M€, en progression de 3,7% à périmètre et taux de change constants.

Le groupe affiche un chiffre d’affaires en progression de 3,7% (401,7 M€), porté par la hausse des primes d’assurance, et un résultat net en progression de 2,5% (27,3 M€). Le résultat opérationnel courant, à 43,7 M€, est en repli de 2,3%. L’environnement reste exigeant et le groupe, traditionnellement orienté sur la santé individuelle, est déstabilisé par la généralisation de la complémentaire santé collective. Les résultats sont toutefois « en ligne avec nos attentes », assure le PDG du groupe April, Bruno Rousset.

Renouer avec une croissance pérenne

Le groupe cherche depuis quelques années à retrouver la meilleure recette pour renouer avec une croissance pérenne. « Nous poursuivons nos efforts pour redresser et développer certaines de nos activités, en particulier l’international et notre réseau d’agences, complète Bruno Rousset. Cela prend du temps mais nous sommes encouragés par les dynamiques commerciales actuelles. » Il se réjouit notamment d’une croissance continue depuis 24 mois sur la production d’affaires nouvelles pour le réseau d’agences.

Le président, qui précise prudemment que « tout n’est pas complétement réglé », annonce également des signaux encourageants sur les résiliations au premier semestre et sur le multi-équipement de la clientèle. Le redressement du réseau de boutiques est l’un des quatre piliers de la stratégie de développement d’April. Les trois autres sont le développement à l’international, avec une rationalisation du réseau, le développement des partenariats, annoncé en début d’été, et les investissements sur l’activité historique de courtier.

Courtage : des situations contrastées

Le PDG cite le courtage comme premier pilier du développement d’April et explique vouloir asseoir sa position de leader en courtage grossiste avec le développement de son réseau : l'objectif est de 12 000 courtiers actifs à 3 ans. « En santé-prévoyance, le transfert de l’individuel vers le collectif créé un certain nombre de distorsions pour tous les acteurs très engagés sur le marché de l’individuel donc il ne faut pas voir les chiffres intrinsèquement, hors de ce contexte particulier », analyse Bruno Rousset.

April a annoncé vouloir limiter l’impact de la généralisation de la complémentaire santé sur la santé individuelle avec une démarche agressive commercialement sur les séniors et sur les TNS et en se positionnement dans une stratégie de conquête des nouveaux marchés de santé collective, sans compromis sur les investissements nécessaires. « Ceci étant, complète Bruno Rousset, quand on voit les résultats sur l’assurance emprunteur, on ne peut que se dire qu’il y a encore de belles croissances à faire sur le courtage. » La production d’affaires nouvelles d’April sur ce segment est de plus de 50%. Pour le dommage, le groupe met en avant des signaux encourageants, en amélioration régulière : +10% d’affaires nouvelles, +4% de stock et des résiliations en baisse de 4%.

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Chargé d'études Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurants.

RESAH - Réseau des Acheteurs Hospitaliers

22 février

75 - GIP RESAH

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

April table sur des « tendances encourageantes »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié