Assurance emprunteur : selon April, la loi Hamon encore méconnue des jeunes accédants

Assurance emprunteur : selon April, la loi Hamon encore méconnue des jeunes accédants
3/4 des signataires de l'offre de prêt pour les 18/35 ans d'April Santé Prévoyance sont en couple

April santé prévoyance a dévoilé un premier bilan de son offre d’assurance de prêt pour les 18-35 ans, lancée il y a six mois. Le courtier constate que la loi Hamon, qui autorise les emprunteurs à changer d’assurance de prêt dans l’année qui suit la souscription, n’a encore que peu d’effets sur la délégation d’assurance.

Avec son offre réservée aux 18-35 ans, April Santé Prévoyance s’est résolument positionné sur les primo-accédants qui représentent aujourd’hui près d’un quart du marché de l’assurance de prêt (23%). « Le profil type du souscripteur de l’offre 18/35 ans, nous explique le courtier, est un jeune de 30 ans, non-fumeur, qui emprunte 165 000 € sur 18 ans ». Trois quart des dossiers sont réalisés par des signataires en couple. Enfin, la cible de cette offre de prêt adhère au mode d’adhésion 100% en ligne : plus de 75% des souscriptions sont faites par signature électronique. Pour compléter son offre, April Santé Prévoyance a annoncé le déploiement d’une garantie invalidité permanente partielle, qui couvre l’emprunteur en cas d’invalidité entre 33% et 65%, contrairement à la garantie invalidité permanente totale qui intervient à partir de 66%.

La crainte d'un refus de prêt

Cependant, April Santé Prévoyance note que les possibilités offertes par la loi Hamon, depuis le 26 juillet 2014, sont encore peu exploitées. En effet, si les emprunteurs sont désormais autorisés à changer d’assurance de prêt et à choisir une assurance externe à leur banque dans l’année qui suit la signature de l’offre de prêt – si l’assurance choisie présente une équivalence de garantie avec le contrat initial – ils ne sont que 15%, selon le bilan de l’Association française de l’assurance (AFA), à recourir à la délégation d’assurance. Ce taux est stagnant. Selon un sondage réalisé par le comparateur Assurland du 15 juin au 15 juillet 2015, la plupart des assurés ont peur de voir leur banque leur refuser leur crédit et ils sont également nombreux à penser que les  démarches administratives sont trop lourdes ou à ne pas comprendre le principe de la délégation d’assurance.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 26 novembre 2021

ÉDITION DU 26 novembre 2021 Je consulte

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Assistant administratif d’assurances en gestion de sinistres H/F

Postuler

ASCOMA

Chargé de Compte Dommage/ Chargé de Clientèle International H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Achat de carnets de chèques numériques pour la transition numérique des entreprises.

Collectivité Territoriale de Guyane

28 novembre

973 - CAYENNE

Le contrat a pour objet de contractualiser une complémentaire santé pour les agents...

Institut Martiniquais de Formation Professionnelle Pour Adultes Imfpa

28 novembre

972 - FORT DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance emprunteur : selon April, la loi Hamon encore méconnue des jeunes accédants

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié