Bruno Rousset (April) : «pour activer nos relais de croissance, il fallait repenser notre management»

Bruno Rousset (April) : «pour activer nos relais de croissance, il fallait repenser notre management»
Bruno Rousset, PDG du groupe April.

Profitant de l’annonce des résultats 2013, le PDG d’April, Bruno Rousset, est revenu, ce jeudi 27 février, sur la nouvelle organisation qu’il tend à mettre en place, sur les enjeux à relever par le groupe lyonnais, et sur les différents relais de croissance sur lesquels il compte s'appuyer. Retrouvez les moments forts de son intervention.

Objectifs 2012-2015 

«Nous n'avons pas atteint les objectifs de développement que nous nous étions fixés. Pour autant, cela ne doit pas remettre pas en cause les leviers de croissance que nous avions identifiés. Je pense simplement que nous nous sommes éloignés de notre ADN d’entrepreneurs. Alors que le plan de convergence a sa raison d’être, nos équipes se sont peut-être un peu trop recentrées sur elles-mêmes et ont été un peu moins audacieuses.»

Des changements managériaux

«Il nous fallait, pour activer réellement nos relais de croissance, repenser notre management. Nous voulons redonner à nos dirigeants de filiales la possibilité de s’exprimer, d’être audacieux et créatifs. Depuis mon retour aux commandes du groupe, j’ai d’ores et déjà remarqué quelques signes encourageants qui vont dans ce sens. Nous avons quand même sorti 72 innovations en 2013. Notre ambition est aussi, par ce biais, de diminuer la durée de mise en marché (time to market) d’un produit. Les besoins clients évoluant vite, nous nous devons de gagner en réactivité.»

Axé sur l’international

«Dans le cadre de notre développement, nous nous appuierons sur la mobilité et l'assistance. Nous devons ainsi œuvrer à créer un réseau d’assistance au niveau mondial. D’ailleurs, notre plateforme réalisée en partenariat avec SOS International en Chine sera très prochainement opérationnelle et délivrera ses premiers résultats dans le courant de l’année 2014. Nous voulons aussi investir de nouveaux territoires comme l’Afrique de l’Ouest et les pays du Golfe. Outre ce développement au niveau de la mobilité, nous travaillons aussi à développer notre savoir-faire de courtier grossiste en Allemagne, en Suisse, en Italie ou encore au Portugal

ANI et entreprise

«L’ANI est une source d’opportunités pour April Entreprises. Avec près de 2,5 millions de salariés dans les TPE, nos 4 000 courtiers partenaires qui vendent déjà des solutions d’assurance collective ont un coup à jouer. Nous pouvons bien évidemment les y aider. Nous avons pour ambition d’être le 1er courtier auprès de PME et des TPE. Pour ce faire, en santé nous allons même proposer de nouvelles solutions, du type sur-complémentaire, et renforcer notre présence en marque blanche pour le compte de banques, de compagnies ou encore de distributeurs. Nous allons aussi donner la possibilité à nos courtiers de multi-équiper leurs clients en leur proposant des offres en santé, en prévoyance, en dommages, en RC ou encore en protection juridique

La digitalisation du groupe

«Nous avons aussi recruté un Chief Digital Officer, qui a pour mission de travailler sur la digitalisation du groupe, c’est-à-dire de nous donner la possibilité d’interconnecter toutes nos canaux de distributions. Nous devons avoir aujourd’hui une stratégie de redirection du site vers l’ensemble de nos réseaux, et ce afin d’offrir le choix au consommateur. La liaison entre le web et nos call-centers est de plus en plus évidente, tout comme le besoin des clients d’avoir un contact en direct, que ce soit avec nos courtiers ou notre réseau de 200 boutiques. Nous avons enregistré 36 000 adhésions issues du web en 2013, soit une progression de 31%, et 2,9 millions de visiteurs uniques sur notre sites (+37% par rapport à 2012, NDLR)

La loi Hamon et l’assurance emprunteur

«En deux ans de temps, nous avons doublé notre collecte en assurance emprunteur. Pour autant, nous avons encore besoin d’affirmer nos positions. Alors, pour nous, la loi Hamon, comme l’ANI en santé, est avant toute chose une opportunité pour prendre ces fameuses parts de marché. Nous allons sortir des offres de plus en plus compétitives et renforcer notre présence sur Internet. En deux ans de temps, nous avons doublé notre collecte en assurance emprunteur.»

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bruno Rousset (April) : «pour activer nos relais de croissance, il fallait repenser notre management»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié