Ciprés assurances affirme ses ambitions en tournée régionale

Pour préparer la généralisation de la complémentaire santé dans toutes les entreprises, Ciprés assurance organise une tournée d’information auprès de son réseau de 3000 courtiers indépendants. Une présence en région qui permettra au courtier grossiste d’avancer ses objectifs de recrutement  - 2000 nouveaux intermédiaires d’ici à 2018 – et d’annoncer le lancement d’un nouvel extranet.

Ciprés assurance, positionné sur la santé et la prévoyance pour les TNS, TPE et PME, souhaite profiter de la généralisation de la complémentaire santé dans toutes les entreprises pour développer son réseau. Les PME / TPE, qui représentent deux emplois sur trois, sont un levier de croissance majeur pour le secteur. Le courtier souhaite ainsi recruter 2000 nouveaux intermédiaires à horizon 2018 pour donner de l’ampleur à son réseau qui compte actuellement 3 000 courtiers de proximité. « Nous souhaitons recruter plus large en nous tournant vers des courtiers généralistes qui réfléchissent en ce moment à adapter leur business model car l’ANI fait passer la matière de l’individuel vers le collectif », explique Sylvie Langlois, directrice générale du groupe. Ciprés assurance annonce également le lancement d’un nouvel extranet qui permettra au courtier grossiste de faire un pas de plus dans la démarche commerciale. En effet, le nouvel interface centralise les échanges avec le courtier grossiste comme avec les clients signataires et propose un outil de simulation pour tarifer et éditer les devis.

Une démarche B to B to C

« Nous souhaitons permettre à nos courtiers partenaires de se focaliser sur leur métier (le face à face avec les entrepreneurs) en pilotant la relation avec les salariés via un site internet de souscription de sur-complémentaires », annonce Sylvie Langlois en précisant le contexte qui a motivé cette innovation.  « Nous pensons qu’un grand nombre d’entreprises vont voir l’instauration de la complémentaire santé obligatoire comme une contrainte économique et qu’elles vont donc faire un choix a minima pour les salariés, développe-t-elle. Une grande partie de ceux-ci seront ainsi moins bien couverts par la mutuelle obligatoire ce qui va accroitre la demande de sur-complémentaires. Compte tenu des montants des primes, il nous semble peu probable que les courtiers fassent 4 à 5 allers retours dans une entreprise pour rencontrer les salariés. » L’extranet apporte donc un changement majeur dans le modèle du courtier grossiste. « C’est une petite rupture, confirme Laurent Ouazana, président du groupe Ciprés. On passe d’un modèle B to B, dans lequel nous étions gestionnaires, à un schéma B to B to C dans lequel nous nous impliquons dans la partie commerciale. » La formalisation du devoir de conseil sera donc tripartite.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Ciprés assurances affirme ses ambitions en tournée régionale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié