Gras Savoye : les salariés manifestent devant le siège social

Gras Savoye : les salariés manifestent devant le siège social
A l'appel des syndicats CFTC, FO, CGT et CFDT, 150 salariés de Gras Savoye ont bruyamment manifesté devant le siège social du courtier parisien © Laetitia Duarte

Près de 150 personnes se sont rassemblées devant le siège social de Gras Savoye pour réclamer le retrait du Plan de Sauvegarde de l’Emploi du courtier parisien. La direction a proposé une nouvelle réunion sur les mesures d'accompagnement de ce PSE.

Vives tensions hier, mardi 25 juin, à Puteaux (92), où près de 150 personnes ont manifesté devant le siège de Gras Savoye, à l’appel des syndicats FOCGTCFDT et CFTC. Durant près de quatre heures, ces salariés - venus notamment de Lille, d’Ormes (45) et de Noisy-le-Grand (93), trois sites concernés par des suppressions de postes  -  n’ont cessé de protester au pied de l’immeuble Quai 33, pour réclamer le retrait du Plan de Sauvegarde de l’Emploi du courtier parisien.

Le motif économique contesté

« Nous voulons que la direction prenne conscience que les salariés ne se laisseront pas faire », explique Gilbert Benzekri, délégué CFTC. Depuis l’annonce du PSE le 12 et 13 mars derniers, les organisations syndicales contestent le motif économique invoqué par la direction pour justifier le PSE, qui devrait se traduire par la suppression de 291 postes et la création de 57 nouveaux. Le rapport de l’expert, mandaté par le comité central d’entreprise (CCE) et rendu le 30 avril dernier, va d’ailleurs dans leur sens. « Pour lui, la compétitivité de l’entreprise n’est pas menacée », indique Gilbert Benzekri.

Willis en ligne de mire

« Nous ne sommes pas dans une situation comparable au secteur automobile, où les ventes de voitures sont en baisse. Là, l'entreprise est toujours rentable. A travers ce PSE, elle cherche, en fait, à avoir une meilleure valorisation avant son rachat par Willis », ajoute Régis Versavaud, secrétaire général adjoint de la fédération CFDT banques et assurances. Pour rappel, dans le cadre d'un LBO (leveraged buy-out) lancé en 2009, le courtier Willis et le fonds Astorg détiennent chacun 31,8 % des parts de Gras Savoye. L'actionnaire anglo-américain dispose d'une option d'achat pour prendre le contrôle total du courtier parisien à l'horizon 2016.

Les manifestants finalement reçus

Hier, à 12h30, les manifestants ont fini par se faire entendre. Alors que ce n’était pas prévu, une délégation de huit représentants syndicaux a été reçue pendant une heure par François Varagne, directeur général de Gras Savoye, et Gwénaël Bousquet, le directeur des ressources humaines. « Les organisations syndicales ont demandé le retrait du PSE. Nous avons écouté les revendications présentées par chacune des organisations syndicales. A l'issue de cet entretien, nous avons confirmé qu'il n'était pas envisageable de retirer le projet de PSE, mais que nous restions néanmoins ouverts à la discussion sur les mesures d'accompagnement, en dépit des 7 réunions qui s'étaient tenues sur ce thème mais qui n'avaient pas permis de trouver à ce jour, un accord. Nous avons accepté qu'une ultime réunion se tienne demain » précise la direction.

312 personnes en moins en 2012

Les négociations autour d’un accord de méthode ayant en effet finalement échoué, la procédure « classique » du PSE devrait commencer le 2 et 3 juillet prochains. C’est à partir de ces dates que les neuf comités d’établissement du premier courtier français devront rendre un avis, tout comme les neuf comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Mais pour les syndicats, le plan de réduction des charges est déjà en marche. « Selon le rapport de l’expert, en additionnant les licenciements, les ruptures conventionnelles et les démissions, 312 personnes ont quitté l’entreprise en 2012 », indique Yann Salomon, délégué syndical Force Ouvrière.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 20 mai 2022

ÉDITION DU 20 mai 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Gras Savoye : les salariés manifestent devant le siège social

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié