Inondations dans l’Eure : un courtier d’assurances témoigne

Inondations dans l’Eure : un courtier d’assurances témoigne

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu mercredi soir dans la commune de Breteuil, durement touchée par les inondations. Elle devrait être classée en catastrophe naturelle le 19 juin.

«Indemniser dans les meilleurs délais » : c’est le message qu’est venu répéter en boucle mercredi soir le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb aux sinistrés de Breteuil, cette commune durement touchée par les inondations. « Du jamais vu en 30 ans », selon Gilles Penvern, seul courtier d’assurances établi dans la commune, qui travaille avec Generali, Sada Assurances et Swiss Life.

Depuis l’épisode d’orages violents qui s’est abattu sur le département, déclenchant un débordement du cours d’eau l’Iton et générant une montée des eaux sans précédent, le courtier a reçu une trentaine de déclarations de sinistres. Il s’attend à de « gros dégâts ». «Dans quelques cas, seul le congélateur est touché. Dans d’autres, la maison entière est dévastée. Un de mes clients a été emporté par la vague quand il a ouvert son portail. Un autre, artisan, a perdu l’intégralité de son outil de travail », raconte Gilles Penvern.

Reconnaissance de catastrophe naturelle

Pour l’heure, celui-ci a ouvert le traitement de ces dossiers en faisant jouer la garantie climatique des contrats d’assurance habitation. Ces derniers devraient bientôt basculer sous le régime des catastrophes naturelles. En effet, le ministre a annoncé la tenue d’une commission interministérielle le 19 juin prochain. Le décret actant la reconnaissance de catastrophe naturelle devrait sortir dans la foulée.

Ce régime public d’indemnisation des catastrophes naturelles, qui opère depuis 1982 au nom de la solidarité nationale, doit bientôt évoluer. En effet, comme nous l’annoncions mercredi, le gouvernement doit ouvrir une consultation au second semestre en vue de présenter une réforme législative courant 2019. La Fédération Française de l’Assurance (FFA) demande, notamment, l’inclusion des frais de relogement dans ce régime ainsi que le plafonnement des franchises pour les commerçants et artisans.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Inondations dans l’Eure : un courtier d’assurances témoigne

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié