L’assurance participe à la création du lobby français de la Fintech

L’assurance participe à la création du lobby français de la Fintech
Emilie ROUY Jehan de Castet, fondateur de la startup fluo et voix de l'InsurTech

France Fintech est une nouvelle association destinée à accueillir les start-ups spécialisées dans les technologies financières, qui bousculent le secteur de la banque et de l'assurance.

Après nos voisins britanniques ou américains, la France s’organise donc en association pour promouvoir la Fintech française, dans l’hexagone comme sur le plan international. Trente-six membres fondateurs venus de la banque, de l’investissement, de la gestion d’actifs et de l’assurance, se sont fédérées autour d’Alain Clot, président de l’association, business angel et dirigeant de The Assets, place de marché internationale dédiée aux actifs d’entreprise.

Des startups aux contraintes particulières

Au sein de cette association, Jehan de Castet, créateur de Fluo, un moteur technologique capable d’analyser les garanties des cartes bancaires, aimerait faire vivre « l’InsurTech, sous-famille de la Fintech déjà portée par le pôle Finance Innovation ». Les startups de la Fintech ont ressenti la nécessité de s'unir en raison de contraintes communes liées à leur secteur réglementé. Ainsi, parmi les chantiers à mener, l’association souhaite pousser des usages encore peu développés, comme la signature électronique dans l’assurance vie, ou participer aux échanges sur les mécanismes d’attribution dans le secteur bancaire qui ne favoriseraient pas, à ce stade, les innovations. « Il n’y a pas de blocages particuliers dans notre secteur mais nous souhaitons pouvoir être dans un dialogue avec le législateur, les autorités de régulation, les grandes entreprises et les médias », résume Nicolas Marchandise.

Le coup de pouce d’Axelle Lemaire

Les entreprises les plus innovantes de la Fintech parlent donc désormais d’une seule voix. « Cela fait plusieurs moins maintenant que nous réfléchissions à un groupement des entreprises françaises qui sont dans une même démarche d’innovation et l’implication d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, fut un élément déclencheur », explique à "L'Argus" Nicolas Marchandise, fondateur du site d’épargne en ligne Advize.fr et membre du comité directeur de France FinTech. Dans un communiqué, Axelle Lemaire a salué la naissance de la nouvelle association en rappelant que « les défis auxquels fait face l’industrie financière sont ceux de toute notre économie ». La nouvelle association a vocation à accueillir l’ensemble des entreprises utilisant des modèles opérationnels, technologiques ou économiques innovants et disruptifs, visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l’industrie des services financiers.

La France, terreau fertile de la Fintech

« La Fintech, ce n’est pas juste de l’informatique pour la finance, insiste Nicolas Marchandise. Ce sont des entreprises qui ne sont plus organisées autour des produits mais des besoins, et qui sont économiquement viables grâce à internet ». La plus grande sélection des membres est plutôt à chercher du côté de leur nationalité car ils seront tous français (siège social, capitaux ou nationalité des fondateurs). « Il est très important pour nous de présenter la France à l’étranger comme une terre d’innovation », assure Jehan de Castet, le PDG de Fluo, avant de préciser que des contacts ont été pris, hors de nos frontières, avec d’autres associations de promotion de la Fintech. La nouvelle entité rappelle que la France, dont les talents sont déjà reconnus dans la finance comme dans les mathématiques et l’ingénierie, a un message particulier à faire entendre. « Le gouvernement nous encourage pour que la Fintech ne soit pas uniquement anglo-saxonne », explique Nicolas Marchandise. Cette nouvelle association permettra également aux startups de peser face aux investisseurs internationaux.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’assurance participe à la création du lobby français de la Fintech

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié