Le courtier April compte sur l'ANI pour tenir ses objectifs

Le courtier April compte sur l'ANI pour tenir ses objectifs

April enregistre au premier trimestre de l'exercice 2015 un chiffre d'affaires en croissance de 1%, à périmètre et change constants. Le courtier grossiste, focalisé sur la fin d'année 2015, assure que ce bilan ne présente aucune mauvaise surprise.

April affiche un chiffre d'affaires de 195,6 M€ au premier trimestre 2015, en croissance de 1% par rapport à 2014 à périmètre et change constants. Le courtier peine à retrouver la croissance mais son président-directeur général, Bruno Rousset, se montre serein, expliquant que son groupe est en ligne avec les objectifs fixés pour 2015. En effet, si le groupe espérait en 2012 une croissance forte pour les trois années suivantes, il avait largement revu à la baisse ses objectifs en février 2015, tablant sur une « relative stabilité » de son résultat opérationnel pour l’année en cours.

Baisse de 4,7% sur les commissions de courtage à 115,7 M€                                       Hausse de 10,6% sur les primes d’assurance à 79,9 M€

En annonçant les résultats du premier trimestre 2015, le PDG a rappelé que l’environnement réglementaire et macroéconomique restait exigeant. « La fin de l'année est clef, car elle permettra d'évaluer plus précisément l'impact de l'ANI (généralisation de la complémentaire santé à toutes les entreprises, NDLR). Nous travaillons activement dans la perspective de cette échéance, tant en sortie de produits que sur l'animation de notre réseau », a-t-il précisé.

Les effets de l’ANI attendus avec impatience

Après avoir consenti de lourds investissements en vue de la généralisation de l’assurance complémentaire dans les entreprises au 1er janvier 2016, April espère récolter des résultats satisfaisants d'ici la fin de l'année 2015.« Nous n’avons pas encore de visibilité sur un volume de vente important structuré par l’ANI mais nous sommes optimistes », a assuré Marc Le Doze, directeur financier du groupe en défendant un positionnement haut-de-gamme, pour faire la différence par rapport à d’autres canaux de distribution.  Du côté des chiffres, les commissions de courtage en santé-prévoyance sont en retrait de 4,1% par rapport au premier trimestre 2014, à 74,7 M€. Ce résultat reflète la baisse des contrats salariés individuels dans le contexte de l’ANI. Mais cet effet est donc partiellement compensé par le dynamisme des activités d’assurance santé collective pour les TPE et par une bonne performance des activités emprunteurs, en raison du contexte actuel de taux bas. Les primes en santé-prévoyance sont en croissance (+6,2% à 50,7 M€), portées par le développement des portefeuilles santé et prévoyance individuelle, pour les séniors et les TNS.

dOMMAGE: "PAS DE MAUVAISE SURPRISE"

Du côté des commissions en dommage, April subit de plein fouet l’arrêt de son activité d’assurance voyage en Argentine au 30 juin 2014. « 2/3 du repli vient de là donc nous n’avons pas de mauvaise surprise, c’était attendu », a précisé Marc Le Doze. April a pris cette décision devant le blocage de la sortie de capitaux qui rendait impossible le mécanisme d’assurance voyage. « Le sujet d’une reprise de l’activité en Argentine n’est pas discuté faute de perspective », a expliqué le directeur financier. April précise toutefois déployer des afforts particuliers sur les activités d’assistance et d’assurance voyage à l’international, avec des premiers résultats attendus pour 2016. En dommage toujours, les primes sont en augmentation de 3M€ à 29,3M€, en raison de la croissance des partenariats en assurances et les activités affinitaires.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le courtier April compte sur l'ANI pour tenir ses objectifs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié