Le partenariat courtier-assureur face au changement

Le partenariat courtier-assureur face au changement

En direct du Congrès national des courtiers d'assurances de Reims, compagnies et sociétés de courtage grossistes ont, lors de deux tables rondes, disserté sur le duo courtier et assureur. Un duo qui doit s'adapter à la nouvelle donne réglementaire mais aussi économique.

Un poids réglementaire

Partant de ce constat, tous les acteurs du marché présents autour de la table sont en accord pour dire que cette relation de confiance doit reposer sur la transparence, la proximité et l'accompagnement pour faire face aux contraintes réglementaires telles Solva 2, DIA 2 ou encore les différents projets de lois en cours d'études. Le poids réglementaire peut en effet alourdir des structures et demande des efforts considérables aux courtiers de proximité, explique Typhaine Delorme, directrice adjointe de Groupama Gan Vie.

Et Philippe Saby, directeur du réseau de courtage de Generali de compléter : « Cette nouvelle  réglementation mais aussi la nouvelle donne climatique ou encore la crise financière ont bouleversé notre modèle. Par exemple, avant, nous parlions avec le courtier de volume de primes. Aujourd'hui, nous évoquons davantage une notion de marge à court terme que l'on peut dégager. » De plus, selon Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar, « du fait de la concurrence accrue avec des acteurs comme les agents généraux ou encore dernièrement les comparateurs d'assurances et les bancassureurs, le marché du particulier, pour le courtage, est encore davantage impacté par la crise que d'autres segments de marché. »

Transparence et solvabilité

Alors, dans le cadre d'une conjoncture délicate, une guerre des prix peut se déclarer. C'est aussi à l'assureur en relation avec le courtier, de faire comprendre au client final qu'il doit payer le juste prix. « On se doit d'être vigilant pour ne pas tomber dans des aberrations. En effet, il faut faire comprendre à tous que l'on ne peut pas acheter un Roll's au prix d'une 2CV », considère Anne Charon, directrice générale de Zurich France, qui évoque aussi : « Le courtier se responsabilise et devient, dans une certaine manière, un souscripteur. C'est aussi pour cette raison que les compagnies choisissent de plus en plus les courtiers avec qui ils veulent travailler. Ce n'est plus un prérequis réservé au courtage. »

Dans cette relation tripartite, Isabelle Moulin, directrice du développement d'Albingia, évoque: « Les courtiers restent néanmoins le lien entre toutes les parties en présence, il nous faut donc leur apporter un outil performant, un accompagnement de tous les instants de Paris mais aussi en région et également leur démontrer notre sérieux. Pour ce dernier point, la notion de solvabilité de l'assureur devient de plus en plus importante. » Pour Frédéric Grand, directeur d'Allianz Courtage, « la transparence doit fonctionner dans les deux sens. Chacun se doit forcément de démontrer sa valeur ajoutée ».

Un défi en gestion

Au niveau des défis qui attendent les courtiers, les assureurs parlent volontiers de problèmes réglementaires modifiant les exigences techniques. « Même si ce métier reposera sur les mêmes fondamentaux, les acteurs du courtage doivent mener des réflexions au sein de la chaîne de valeurs. La gestion va devenir de plus en plus compliquer à intégrer par le courtier et de plus en plus exigeante. Les courtiers devront ainsi clairement se positionner sur cette activité et élaborer des partenariats durables », conclut Thyphaine Delorme.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 14 mai 2021

ÉDITION DU 14 mai 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation des services d'assurances no 6a.

EHPAD Les Buissons

12 mai

88 - XERTIGNY

Services bancaires.

CGSS

12 mai

971 - CGSS DE LA GUADELOUPE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le partenariat courtier-assureur face au changement

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié