Les CGPI bénéficient d’un fort capital confiance (Baromètre BNP Paribas Cardif)

Les CGPI bénéficient d’un fort capital confiance (Baromètre BNP Paribas Cardif)
Jean-Christophe Boccon-Gibod, responsable partenariats et digital business de BNP Paribas Cardif.

BNP Paribas Cardif/Kantar TNS révèle son 11e baromètre du marché des conseillers en gestion de patrimoine indépendants. A quelques jours de l’ouverture de Patrimonia, il révèle l’optimisme de la profession malgré les enjeux réglementaires prévus en 2018.

Rien ne semble entamer l’optimisme des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI). Pas même la transformation digitale de leur profession. Pour 9 conseillers sur 10, le digital est déjà une réalité bien ancrée dans leur quotidien. C’est ce qui ressort de la 11e édition du baromètre du marché des conseillers en gestion de patrimoine indépendants et de leurs clients de BNP Paribas Cardif/Kantar TNS.

Identifié comme le 3e défi pour la profession après les enjeux réglementaires et le développement de leur activité, ils sont 73% des CGPI interrogés à considérer que le digital rend plus facile les diagnostics clients et les simulations en ligne. La gestion des contrats serait également plus performantes (63%), la comparaison des contrats facilitée (61%) tout comme la souscription des contrats, citée à 70%.

Un taux d’équipement élevé

Dans ce contexte, plus de 80% des CGPI estiment qu’il est important d’investir dans la transformation digitale de leur activité notamment pour avoir recours aux procédures de transactions digitalisées (souscription, signature électronique, etc.) ou pour le développement d’outils de communication avec les clients (messagerie instantanée, …).

Et de fait, beaucoup d’entre eux sont déjà bien équipés. Selon le baromètre, ils sont 72% à proposer un outil de souscription en ligne et 69% à disposer d’une interface permettant des opérations de type rachats ou arbitrages sur les contrats.

Développement de la clientèle

« Les CGPI sont très bien armés face au digital. Ils bénéficient de la confiance que leur donnent leurs clients et de la qualité de la relation humaine nouée avec eux », explique Jean-Christophe Boccon-Gibod, responsable partenariats et digital business de BNP Paribas Cardif.

En effet, la profession semble avoir le vent en poupe. 71% des professionnels interrogés déclarent avoir vu leur portefeuille clients augmenter. C’est un point de plus que lors de l’édition précédente du baromètre. En revanche, la part de leurs clients ayant un encours de plus de 75 000 € recul de 3 points à 56% avec une proportion des encours supérieurs à 250 000 € stable à 24%.

Qualité du conseil et indépendance

Surtout, les CGPI bénéficient d’un très bon capital confiance de la part de leurs clients. Parmi ceux interrogés, 93% ont une bonne image de leur conseiller ; 20% des clients classent en premier la qualité du conseil, 15% l’indépendance et 16% la disponibilité. Au global, 89% des clients interrogés déclarent faire davantage confiance à l’expertise d’un CGPI qu’à un robo-advisor

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les CGPI bénéficient d’un fort capital confiance (Baromètre BNP Paribas Cardif)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié