[DOSSIER] Fintech: quelles innovations pour l'assurance ? 2/5

Les fintech de l'assurance misent sur le collaboratif

Les fintech de l'assurance misent sur le collaboratif
Antoine Lissowski, président de la filière assurance du pôle Finance Innovation et DG adjoint de CNP

Signe de l’attrait pour l’innovation dans la finance, 1000 participants étaient réunis à Paris ce jeudi 9 juin par le pôle Finance Innovation pour la labellisation de 50 fintech, dont 8 projets en assurance. Pour ces derniers, la création de nouvelles solidarités via des approches collaboratives est au cœur de l’innovation.

Après avoir étudié 145 candidatures, le pôle Finance Innovation a labellisé 50 fintech dont 8 projets sélectionnés par la filière assurance. « Nous avons étudié beaucoup de projets visant à simplifier la relation client, la comparaison des tarifs et la tarification, observe Antoine Lissowski, directeur général adjoint de CNP Assurance et président de la filière assurance du pôle Finance Innovation. La prévention et le suivi des problématiques de santé suscitent également beaucoup de projets. Et ce que nous avons trouvé très frappant, c’est la création de nouvelles mutualités via des innovations dans la distribution. »

La distribution en première ligne

Des courtiers comme Otherwise (ex-Amalfi) ou Solidaire Assurance, constituent ainsi de nouvelles solidarités avec la constitution de groupes d’assurés exposés à des problématiques similaires. Le premier, porté par Raphaël Berger, propose de réduire le coût de revient de l’assurance en responsabilisant les assurés, réunis en groupe à taille humaine, via l’auto-assurance collective. Otherwise se positionne sur les marchés de l’assurance dommage et de l’assurance santé. Le second, Solidaire Assurance, lancé par Guillaume Mével, propose également de l’assurance collaborative mais avec une spécialisation sur la santé, pour les risques aggravés. Une démarche collaborative sur laquelle table le marché pour dépasser la barrière liée à la crainte des utilisateurs sur leurs données personnelles.

Les projets sélectionnés donnent également la part belle à l’utilisation de ces données, une problématique que l’assurance peine encore à traiter en interne. « Les start-up agissent comme des accélérateurs pour compléter, de l’extérieur, le travail des actuaires », résume Antoine Lissowski. C’est ainsi le cas de la fintech Dreamquark, portée par Nicolas Meric, qui développe de nouvelles approches en intelligence artificielle et deep-learning.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances du CIRAD.

CIRAD

14 décembre

75 - CIRAD

Assurance responsabilité civile.

Gironde Habitat

14 décembre

33 - BORDEAUX

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les fintech de l'assurance misent sur le collaboratif

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié