Résultats T1 April : l'assurance en hausse, pas le courtage

Résultats T1 April : l'assurance en hausse, pas le courtage

A périmètre et taux de change constants, April annonce un chiffre d’affaires cumulé sur le premier trimestre de l’année en croissance de 6,6 %. Les commissions de courtage sont stables à 115,6 M€ et les primes d’assurance augmentent de 16,1 % à 92,8 M€.

April clôture son premier trimestre 2016 avec un chiffre d’affaires de 208,4 M€, en hausse de 6,6%. Après avoir enregistré un premier trimestre 2015 en repli de 0,5%, le groupe affiche des résultats stables sur ses activités de courtage.

Recul des commissions santé-prévoyance

Les commissions en santé-prévoyance s’élèvent à 73,5 M€ à fin mars 2016, en retrait de 1,5 % en publié par rapport à la même période en 2015. « Hors effets périmètre liés aux acquisitions d’Avilog et de GlobalHealth, elles sont en repli de 3,7 % », précise April. Comme annoncé, la croissance enregistrée en assurance emprunteur et en assurance santé sur les cibles seniors, TNS et TPE ne compense pas les résiliations enregistrées en santé individuelle salariée, dans le contexte de la généralisation de la complémentaire santé en entreprise.

Bonne tenue du courtage grossiste

En dommage, les commissions s’élèvent à 42,4 M€, en augmentation de 2,2%. « Nous observons une bonne tenue de notre activité dommage en France et particulièrement sur les structures grossistes : marine, RC Pro, deux roues, auto aggravée », a précisé Marc Le Doze, directeur financier du groupe April. « Nous souhaitons encourager cette dynamique. Ainsi, le rachat du portefeuille Intercaraïbes par April Marine n’est pas une opération structurante mais elle marque bien notre volonté de porter des activités où nous possédons de belles expertises. » Cependant la stabilité des commissions de courtage tranche avec la croissance des primes d’assurance.

L'assurance dommage en hausse

Ainsi, les primes en santé-prévoyance sont en hausse de 5,9% et celles de la branche dommage de 10M€ soit 34%. « Ceci reflète le développement des activités de protection juridique et la croissance des portefeuilles d’assurance de biens et responsabilité, provenant notamment des activités entreprises et affinitaires (NDLR: développement des partenariats), dans un modèle fortement réassuré », a détaillé Marc Le Doze. Le directeur financier précise toutefois : « Les activités de portage de risque représentent 41% du CA en 2015 mais uniquement 14% de la marge brute. April reste donc un groupe dont la création de valeur reste sur le courtage.»

Consolider nos positions

April rappelle donc les lignes des tendances annoncées en début d’année. « Les équipes continuent à déployer notre approche de spécialiste par segment, pour consolider nos positions sur nos marchés phares tels que le dommage ou l’emprunteur, et accélérer le développement sur nos cibles prioritaires comme les professionnels et les seniors. Chaque étape est importante ; cette année en est une, et nous poursuivrons nos efforts dans le cadre de nos axes de développement stratégiques, afin d’améliorer la performance du groupe à plus long terme » a résumé Bruno Rousset, PDG d’April.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 08 juillet 2022

ÉDITION DU 08 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de location, entretien et de relevé des compteurs d'énergie et des répartit...

Archipel Habitat - OPH de Rennes Métropole

07 mai

35 - ARCHIPEL HABITAT

Etude de faisabilité technique, financière et juridique et d'une mission d'assistan...

Agence Française de Développement (A.F.D./D.P.S.)

07 mai

75 - AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats T1 April : l'assurance en hausse, pas le courtage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié