L'évolution de MMA modifie la relation d’exclusivité avec ses agents généraux

L'évolution de MMA modifie la relation d’exclusivité avec ses agents généraux
© P. Vassal Jean-François Bianchi, président du Sagamm.

Réunis en assemblée générale, mercredi 19 novembre, les agents généraux MMA ont voté en faveur de la modification de l’accord contractuel qui encadre leurs relations avec la compagnie. Une formalité qui découle du projet d’intégration, prévu en 2015, de Covéa Risks, Covéa Fleet et Covéa Caution au sein de MMA IARD SA.

L’enjeu de l’assemblée générale du Sagamm, le syndicat des agents généraux MMA, qui se tenait au Mans ce 19 novembre, était important. Il s’agissait d’entériner, ou non, une nouvelle mouture du texte qui encadre les relations entre le réseau et MMA, une révision liée aux changements de périmètre et aux évolutions de l’organisation de la distribution que va opérer la compagnie en 2015.

Dans le cadre de la simplification et de l’adaptation de son organisation aux exigences de Solvabilité 2, le groupe Covéa projette en effet de fusionner au sein de MMA IARD SA trois sociétés du groupe : Covéa Risks, qui assure principalement des entreprises par l’intermédiaire de courtiers, Covéa Fleet, qui intervient via différents canaux en assurance de flottes automobiles, transport et marchandises, et Covéa Caution, un portefeuille de garanties financières en «run off».

Remise en cause de l'exclusivité

Cette opération, qui doit être réalisée avant la fin de l’année prochaine, avec effet rétroactif au 1er janvier 2015, nécessitait une récriture du cadre contractuel, dans la mesure où elle va amener MMA, sur le périmètre de l’assurance dommages, à élargir sa distribution au courtage. Or comme le rappelle Jean-François Bianchi, président du Sagamm, «la marque MMA est une exclusivité des agents généraux», une spécificité mentionnée dans le texte actuellement en vigueur.

L’accord soumis au vote des agents est le fruit de six mois de négociation entre le Sagamm et la compagnie. Pour le syndicat, l’enjeu de la réécriture de ce texte était d’obtenir des garanties sur l’équilibre des forces entre agents et courtiers. Approuvé par 85% des votants (692 sur près de 1 100 adhérents), après une session de débat animée, étant donnée l’importance de la consultation pour l’avenir du réseau, le texte précise le périmètre et les modalités d’intervention des deux familles d’intermédiaires en fonction des marchés.

Une marque commune en risques d'entreprise

Une nouvelle marque, MMA Entreprise, commune aux deux réseaux, sera ainsi créée. Une partie des offres proposées sous cette marque, celles faisant l’objet de solutions sur mesure pour l’essentiel, seront partagées entre les deux réseaux, alors que d’autres seront réservées aux agents généraux. C’est le cas, par exemple, des contrats destinés aux professionnels de l’automobile, aux agriculteurs ou viticulteurs.

La marque MMA, quant à elle, reste réservée aux agents qui conservent une exclusivité sur le marché grand public, sauf dans des circonstances bien précises (contrats des dirigeants en accompagnement des contrats entreprises). L’accord instaure par ailleurs une nouvelle instance : un comité de suivi des réseaux agences et courtage qui aura notamment pour mission d’intervenir en cas de litiges.

Des contreparties

Parallèlement aux discussions sur l’actualisation de l'accord, le Sagamm a obtenu plusieurs compensations : augmentation des budgets de développement commercial, gratuité des contacts issus d’Internet pendant deux ans, par exemple. Ces mesures «permettront de faire en sorte que le réseau soit mieux armé pour faire face à des enjeux tels que l’Ani ou la loi Hamon», selon Jean-François Bianchi. Au total, le coût de ces mesures représenterait pour MMA un budget de 17 M€.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'évolution de MMA modifie la relation d’exclusivité avec ses agents généraux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié