La formation, casse-tête pour les petites agences

Employeurs, les agents généraux sont conscients de l'importance de former leurs salariés. Mais sur le terrain, de nombreux obstacles persistent, empêchant un recours plus massif aux multiples dispositifs en place.

Motiver et fidéliser ses troupes, conquérir de nouveaux marchés, adapter son organisation et ses méthodes de travail aux contraintes qui pèsent sur le secteur de l'assurance : pour relever ces défis, les agents généraux doivent faire évoluer leurs compétences mais également celles de leurs collaborateurs. La plupart d'entre eux l'ont d'ailleurs bien compris, à en croire les résultats de l'enquête menée par la société d'études The Links G et A pour les partenaires sociaux de la branche des salariés d'agences générales d'assurances.

La formation des salariés des agents généraux

L'autonomie des salariés, « donnée essentielle »

Les trois quarts des agents indiquent, en effet, avoir envoyé au moins un de leurs collaborateurs en formation au cours de ces deux dernières années.

Plus de la moitié d'entre eux considèrent que la formation occupe une place importante dans le fonctionnement de leur agence. Et, chaque année, 28% des salariés d'agences accèdent à une formation, qu'elle soit financée au titre de la contribution des entreprises à la formation professionnelle ou dispensées par les compagnies, alors que le taux moyen observé dans les très petites entreprises atteint 10%. « L'autonomie des collaborateurs est une donnée essentielle pour un agent qui consacre beaucoup de temps à prospecter ou à suivre ses clients sur le terrain, note Philippe Rapicault, président adjoint d'Agéa en charge des relations sociales. Pour que son agence soit bien gérée et que son activité se développe, son équipe doit être en mesure de répondre à toutes les demandes en son absence. »

Mais l'enquête montre également qu'il existe encore de nombreux obstacles. « L'éloignement des centres de formation arrive en tête des freins cités par les agents et par leurs col-laborateurs, observe Philippe Lenoble, responsable du développement de The Links G et A. Viennent ensuite, du point de vue des salariés, le manque de suivi post-formation et le manque d'impact en termes d'évolution professionnelle, et du côté des employeurs, les problèmes d'organisation engendrés par l'absence d'un collaborateur. » Un point sensible au sein de structure dont l'effectif moyen est de 2,3 personnes.

Sur la base des résultats de l'étude, Agéa et les représentants des salariés ont identifié des évolutions à apporter à Cap compétence, le dispositif de formation créé par la branche en 1990.

Favoriser l'e-learning

Pour lever les freins liés à l'éloignement, un sujet important pour les agences situées en zones rurales, les partenaires sociaux entendent développer l'utilisation de nouveaux outils et de formats pédagogiques (e-learning, classes virtuelles...).

Autre piste explorée, « la mise en place d'un parcours de formation associé à un passeport pour permettre aux collaborateurs de valoriser leur expérience professionnelle »,

Source : The Links G et A (2013), enquête réalisée sur la base d'un questionnaire en ligne et d'entretiens, et intégrant des données issues de l'Insee et d'Opcabaia.
explique Philippe Rapicault. Cette initiative permettrait aux salariés ayant des projets de mobilité de mettre en avant leur parcours et contribuerait à attirer de nouveaux talents au sein d'une profession souvent méconnue des étudiants et des personnes en quête d'emploi.

Sans compter l'intérêt d'un tel dispositif dans le contexte de la réforme de la directive intermédiation, texte qui porte notamment sur les compétences des personnes qui commercialisent des contrats d'assurance. Ce projet ferait également écho au projet d'Agéa visant à créer un parcours de professionnalisation pour les agents eux-mêmes.

Les conclusions de l'étude ont été prises en compte dans le cahier des charges de l'appel d'offres destiné à sélectionner l'opérateur de formation de la branche pour les trois prochaines années. Les résultats seront connus en septembre et le nouveau dispositif Cap compétence sera opérationnel à partir de janvier 2014.

L'éloignement des centres de formation arrive en tête des freins cités par les agents et leurs collaborateurs.

Philippe Lenoble, responsable du développement de The Links G et A

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de St Mandé

21 juillet

94 - ST MANDE

Prestations de services d'enrichissement de portefeuilles d'investissements pour le...

FGA Fonds de Garantie des Assurances

21 juillet

94 - VINCENNES

Marché de service relatif à la prestation d'assurance..

Ville de St Dié des Vosges

21 juillet

88 - ST DIE DES VOSGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La formation, casse-tête pour les petites agences

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié