Les Anglo-saxons dominent le marché

Les sociétés américaines sont très majoritaires dans le haut du classement Finaccord des cent cinquante premiers courtiers IARD mondiaux. Analyse de cette hégémonie.

Finaccord vient de sortir le premier classement des 150 groupes de courtage mondiaux sur la base des chiffres d'affaires de 2013 en assurance IARD entreprise. Sans surprise, les grands vainqueurs sont les courtiers anglo-saxons.

Et le dixième ne restera pas français...

Avec un chiffre d'affaires de 6,1 Md$, Aon prend la tête du classement, suivi par Marsh, qui affiche une activité IARD de 5,1 Md$. Willis complète le podium avec un volume d'affaires estimé à 2,05 Md$. D'autres acteurs américains devraient prochainement monter en puissance, tel Arthur J. Gallagher (quatrième), courtier partenaire privilégié du réseau Verspieren International.

Un constat appuyé par Bernd Bergmann, consultant chez Finaccord et pilote de ce premier classement : « Celui-ci pourrait bien changer à l'avenir si des concurrents comme Arthur J. Gallagher et Co, HUB International ou encore Towergate continuent à prendre le contrôle d'autres courtiers à un rythme accéléré. Compte tenu des récentes acquisitions enregistrées par Arthur J. Gallagher et Co au Canada et au Royaume-Uni, ce groupe pourrait bien réduire considérablement l'écart qui le sépare de l'actuel troisième, Willis. » Concernant les autres courtiers présents parmi les dix premiers et en relation avec certaines sociétés de courtage françaises, il faut également noter, au huitième rang, JLT (878,6 M$), courtier étroitement lié à Siaci Saint-Honoré.

Le premier courtier hexagonal, Gras Savoye, occupe le dixième rang de ce classement... en attendant sa prise de contrôle par Willis, qui pourrait intervenir en 2016. Parmi les autres sociétés françaises présentes dans ce classement, figurent notamment Siaci Saint-Honoré, Diot, Verspieren, Filhet Allard ou encore Finaxy, Verlingue et Axelliance.

Deux modèles de croissance opposés

Alors même que le classement exclut les activités de grossiste, liées aux particuliers, aux avantages sociaux, ainsi qu'à la réassurance, les cent cinquante groupes de courtage mondiaux ici référencés affichent néanmoins un chiffre d'affaires cumulé significatif de 28,5 Md$, sur un marché total estimé par Finaccord à 48,5 Md$. Vingt-deux ont d'ailleurs gagné plus de 90% de leurs revenus grâce à leur activité IARD entreprise. Pour cent vingt-deux d'entre eux, elle représente au moins 50% de leur chiffre d'affaires.

L'autre enseignement de ce classement vient de la répartition géographique des acteurs, puisque 67 (soit 44,7%) ont leur siège social aux États-Unis. « Les courtiers américains représentent de loin le groupe le plus important dans le classement en raison de la taille significative de ce marché national en risques d'entreprise », explique Bernd Bergmann, qui estime pour sa part que la tendance n'est pas prête de s'inverser. « En outre, plusieurs de ces courtiers majeurs se développent rapidement grâce à des acquisitions, alors que la plupart des courtiers européens comptent davantage sur la croissance organique. »

une prépondéranCe amériCaine
Les dix premiers courtiers mondiaux en iard d’entreprise (chiffre d’affaires 2013)

Répartition géographique des sièges des 150 premiers courtiers mondiaux

Quatorze courtiers français sont référencés parmi les 150 premiers mondiaux, et un seul dans les 10 premiers, alors que 67 sont des américains et 24 des Britanniques.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de St Mandé

21 juillet

94 - ST MANDE

Prestations de services d'enrichissement de portefeuilles d'investissements pour le...

FGA Fonds de Garantie des Assurances

21 juillet

94 - VINCENNES

Marché de service relatif à la prestation d'assurance..

Ville de St Dié des Vosges

21 juillet

88 - ST DIE DES VOSGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les Anglo-saxons dominent le marché

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié