Un dialogue renoué, et encore des défis à relever

Un dialogue renoué, et encore des défis à relever

Il aura fallu la mobilisation de tout un réseau et le vote d'une motion de défiance pour que Gan Assurances finisse par entendre les difficultés de ses agents généraux. Point sur les acquis et les enjeux à venir.

Le combat des agents Gan Assurances n'aura pas été vain. Le congrès de leur syndicat, le Snagan, qui se tenait du 4 au 6 juin à la Baule, a été l'occasion de confirmer la reprise de dialogue entre leurs représentants et la compagnie qui partagent désormais des objectifs communs.

UNE GOUVERNANCE RENOUVELÉE

Pour Dominique Agnel Baralla, la présidente du syndicat, la création, en début d'année, d'un comité stratégique a été salutaire. « Il y a encore du travail à faire », précise-t-elle, mais ce système de « co-gouvernance » a permis de « sortir des débats stériles ». Cet organe qui réunit tous les mois des membres du bureau du syndicat et des responsables de la compagnie coordonne les groupes de travail mis en place sur tous les sujets qui ont été sources de conflit et sur ceux qui surgiraient à l'avenir. La pérennité de ces réunions sera essentielle au maintien d'un dialogue constructif.

CONJUGUER RENTABILITÉ ET DÉVELOPPEMENT

Majorations tarifaires, résiliations et autres mesures drastiques prises en 2013 par Gan Assurances pour redresser la barre avaient suscité de vives critiques. « Etre rentable ce n'est pas seulement serrer les boulons », a reconnu Philippe Sorret, directeur des filiales France de Groupama. Il entend à l'avenir marier davantage rentabilité et développement et « renouer avec une politique de risques qui permette [aux agents] d'évoluer sur de nouveaux marchés ». La compagnie investit notamment en assurance collective - spot radio à l'appui - pour permettre au réseau de se développer sur le marché des travailleurs non salariés (TNS) et des très petites entreprises (TPE). Ses objectifs en matière de rentabilité n'ont pas changé, mais elle apporte un peu de souplesse dans ses décisions. En assurance auto, les majorations ont été limitées, la compagnie ayant anticipé sur l'atteinte d'un taux d'orientation de 50% vers les garages agréés. Reste à concrétiser ces actes et ces intentions dans les résultats 2014.

PRIORITÉ À LA QUALITÉ DE SERVICES

Après les réorganisations et réductions d'effectifs qui ont perturbé le quotidien des agents et des assurés, la satisfaction clients figure en tête des priorités de Gan assurances. Dans ce domaine, plusieurs chantiers sont en cours et la compagnie a annoncé qu'elle allait interroger les agents tous les semestres sur leur niveau de satisfaction par rapport aux engagements pris. Mais comme le rappelle Philippe Sorret, en matière de qualité de services, « chacun doit faire son chemin, les agents comme la compagnie ». Combler les écarts observés au sein du réseau sera aussi une des priorités de l'entreprise.

PENSER DEMAIN

Lors du congrès, Philippe Delerive, directeur de Gan Assurances, a confirmé sa volonté d'accompagner les agents dans l'évolution de leurs structures, en taille et en compétences. Cet été, les agents présenteront leur projet d'agence, un exercice qui sera l'occasion pour la compagnie de calibrer ses investissements et pour les agents de vérifier que leur statut d'indépendants sera respecté, sujet qui faisait partie de leurs revendications. Par ailleurs Gan assurances s'engage à innover, dans le digital notamment. La compagnie et le syndicat travaillent sur un projet de vente de contrats auto et habitation sur Internet avec relais en agences, dispositif qui s'appuiera sur les infrastructures d'Amaline, filiale de Groupama. La question de la rémunération perçue sur ces produits conçus pour Internet n'est pas encore à l'ordre du jour mais pourrait devenir un test de la solidité des liens que viennent de renouer Gan Assurances et le Snagan.

Une dynamIque commercIale à retrouver

Trois année difficiles

2011 Groupama, maison mère de Gan Assurances, accuse une perte de 1,8 Md€ 2012-2013 Le plan de redressement du groupe se traduit par des réorganisations et des réductions d'effectif qui touchent toutes les filiales y compris Gan Assurances. Juin 2013 Au congrès de Beaune, le Snagan alerte Gan Assurances des difficultés rencontrées par les agents. 21 novembre 2013 678 agents votent une motion de défiance et la suspension des relations avec la compagnie. Début 2014 Un comité stratégique réunissant tous les mois des représentants de Gan Assurances et des agents est mis en place.

Le réseau de distribution GAN assurances

  • 936 agents généraux
  • 1 037 points de vente
  • 1 900 collaborateurs
  • 242 000 € de commissions annuelles par agence
  • 79% assurance dommages ;
  • 21% assurance de personnes

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

KAPIA RGI

DÉVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Un dialogue renoué, et encore des défis à relever

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié