Pascal Beaubat (Intériale) : «Accélérer le développement de notre projet mutualiste dans le cadre d'une alliance»

Pascal Beaubat (Intériale) : «Accélérer le développement de notre projet mutualiste dans le cadre d'une alliance»
© photos : LUC PERENOM

Historiquement positionnée sur le personnel du ministère de l’Intérieur, la mutuelle Intériale a récemment accéléré son développement dans la fonction publique territoriale. Elle considère aujourd’hui que son ambition de renforcer le service à l’adhérent passe par des partenariats structurants.

Pourquoi la mutuelle Intériale a-t-elle souhaité engager une démarche de partenariats avec d’autres acteurs ?
Depuis la création d’Intériale en 2008, nous avons bien travaillé. Celle-ci est une mutuelle respectée et reconnue pour son expertise. Nous avons multiplié par trois le nombre d’adhérents en collectivités territoriales, renforcé notre marge de solvabilité et réduit nos frais de gestion. Nous avons redonné près de 17 M€ aux adhérents. 97 % d’entre eux ont vu cette année leur cotisation baisser ou se maintenir. Dans un marché en mouvement, Intériale veut continuer à piloter son avenir, avec toujours l’adhérent au cœur de ses missions. La trajectoire reste la même que celle qui nous avait conduits à porter le projet qui n’avait pas pu se réaliser avec Unéo et la MGP (Mutuelle générale de la police). Les temps changent, les moyens de réussir le développement de notre projet mutualiste aussi. Notre volonté est aujourd’hui d’accélérer grâce à une nouvelle dynamique de croissance dans le cadre d’une alliance. Ensemble, nous voulons être en position de force pour inventer une nouvelle approche de la protection sociale des fonctionnaires, avec le souci d’être au plus près des besoins quotidiens de nos adhérents.

Mais est-ce que votre caractère affirmé de mutuelle affinitaire n’est pas un handicap pour accroître votre développement ?
Intériale est une mutuelle affinitaire dédiée aux fonctions publiques. Être affinitaire ce n’est pas être enfermé dans un modèle. Depuis la loi de 2007, la protection sociale complémentaire des fonctionnaires n’a pas fini de bouger. On l’a vu avec la réforme des régions, la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) ne concerne pas seulement les collectivités territoriales, elle impac­te également la fonction publique d’État. Sans oublier que les fonctionnaires n’appartiennent plus désormais toute leur vie au même ministère. Ainsi, en 2017, une procédure de référencement du ministère de l’Intérieur se posera peut-être.

Autre exemple : de récentes déclara­tions relancent les réflexions sur la constitution d’un grand ministère de la Sécurité intérieure, qui réunirait la police, la gendarmerie, les douanes, l’administration pénitentiaire, etc. Nous devons, avec sérénité, être en capacité d’anticiper et d’intégrer toutes ces évolutions, certaines ou potentielles.

Comment abordez-vous la prochaine procédure de référencement dans la fonction publique d’état en 2017 ?
Intériale est une mutuelle agile, un apporteur de solutions aux employeurs publics et aux agents. Nous avons toutes les cartes en main pour devenir une mutuelle de référence pour les fonctionnaires. J’ai un mandat du conseil d’administration pour tenir cet objectif. On ne sait pas encore quelle sera la procédure, mais nous serons présents. Techniquement, nous savons y répondre : l’offre du groupe Intériale, dans laquelle la mutuelle Intériale porte le risque en prévoyance, a été référencée par le ministère de la Santé.

Sur quels autres terrains attendez-vous un effet bénéfique du futur partenariat ?
Les domaines sont nombreux. Intériale est très impliquée dans l’action sociale et la préven­tion de terrain. Il faut aller plus loin, accroître notre capacité d’assistance à nos adhérents. C’est notamment pour cela que nous avons conçu une offre ACS (aide à la complémentaire santé) via un groupement de sept mutuelles fédérées en coassurance. Nous souhaitons aussi renforcer notre expertise et nos investissements dans l’innovation. Par exemple, pour faire bénéficier nos adhérents plus largement de la télémédecine qui est en train de révolutionner l’accès aux soins. Notre mission, chez Intériale, est de permettre à tous les fonctionnaires – quel que soit leur statut, leur niveau de responsabilité, leur poste, leurs besoins… – d’accéder aux meilleurs soins. Dans un autre registre, nous avons aussi besoin de relais de proximité pour démarcher les fonctionnaires dans le cadre des conventions de participation. C’est un défi de taille pour notre mutuelle : en 2015, nous avons été retenus par les cinq régions qui ont lancé un appel d’offres.

SON PARCOURS

Pascal Beaubat, 58 ans, a débuté sa carrière dans la police au sein des Compagnies républicaines de sécurité (CRS). Administrateur de la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), il se consacre depuis 2000 à son engagement mutualiste.
  • 1998 Secrétaire général de la Mutuelle de la police nationale (MPN) de Lyon
  • 2002 Secrétaire général de la Mutuelle du ministère de l’Intérieur (MMI)
  • 2008 Président d’Intériale, fruit de la fusion des mutuelles MMI, MGPAT et SMPPN
  • 2010 Président du groupe Intériale (UMG)
  • 2015 Master 2 management en assurances (ESA) 

Comme nombre de mutuelles, votre spécialisation en santé et prévoyance fragilise la fidélisation de vos adhérents. Le multi-équipement figure-t-il aussi parmi les enjeux de ces partenariats ?
Évidemment. Vous imaginez bien que le jeune policier ou l’attachée territoriale qui débutent dans la profession sont courtisés. Ce qui a été tenté jusqu’alors par les différents acteurs en termes de multi-équipement des fonctionnai­res n’est pas satisfaisant pour les fidéliser. Là, comme sur d’autres points, notre démar­che est destinée à donner un coup d’accélérateur, pas seulement à avancer.

Est-ce que cette démarche est essentielle pour l’avenir d’Intériale ?
Intériale s’engage dans une étape structurante, fruit d’un projet mûrement réfléchi sur lequel nous travaillons depuis quatre ans. L’alliance que nous voulons créer est un accélé­rateur favorable, elle n’est pas vitale. Si les discussions engagées ne sont pas menées à terme, Intériale est en capacité de poursuivre seule son parcours. Ses résultats et sa solidité financière sont là pour le démontrer. Mais le périmètre serait alors sans doute moins ambitieux.

Quel est le calendrier de ce ou ces partenariats ?
Ce sont les délégués d’Intériale, en assemblée générale qui donneront le feu vert. L’objectif est d’être opérationnel au 1er janvier 2017.

Selon nos informations, Intériale aurait noué des contacts avec trois grands acteurs de l’assurance de personnes. Pouvez-vous le confirmer ?
Je ne ferai aucun commentaire sur ce type d’informations. D’abord par respect pour l’immense travail mené par les différentes équipes concernées. C’est une démarche sérieuse, qui exige un investissement considérable et la plus grande confidentialité.

Les mutuelles Unéo et MGP ont récemment décidé de se rapprocher d’une mutuelle d’assurance – la GMF du groupe Covéa – et l’on constate plus largement que des mutuelles n’hésitent plus à rejoindre des groupes de protection sociale. Est-ce que vous avez souhaité privilégier certaines familles d’acteurs dans vos discussions ?
Nous travaillons avec des acteurs issus de toutes les familles du monde de l’assurance. Nous travaillons tous sous la même réglementation. Pour autant, il n’est pas question d’oublier les fondements de notre existence : les valeurs mutualistes sont le cœur de notre action, elles ne sont pas figées, elles doivent s’adapter en permanence. C’est en ce sens qu’Intériale a revu son réseau de bénévoles qui font vivre tous les jours nos valeurs mutua­listes sur le terrain.

Est-ce que ce partenariat « structurant » aura des conséquences sur l’évolution de votre union mutualiste ?
À travers une telle démarche, il ne s’agit absolu­ment pas pour Intériale de se fermer à toute relation avec d’autres acteurs. Nous entendons bien poursuivre notre croissance exter­ne et notre développement avec d’autres mutuelles.

Le Magazine

ÉDITION DU 05 juin 2020

ÉDITION DU 05 juin 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrôle annuel du compte-rendu financier de la DSP d'exploitation de l'UVEOM

SMITOM Haguenau - Saverne

04 juin

67 - Schweighouse-sur-Moder

Souscription d'un contrat d'assurances pour le compte du S.D.I.S. de Guyane.

SDIS de Guyanne Sce Départ. d'Incendie et de Secours

04 juin

973 - MATOURY

Risques statutaires pour le personnel territorial de la ville du Perreux-sur-Marne ...

Ville du Perreux sur Marne

04 juin

94 - LE PERREUX SUR MARNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pascal Beaubat (Intériale) : «Accélérer le développement de notre projet mutualiste dans le cadre d'une alliance»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié