Assurance vie - Majeurs protégés

N'est pas nul le contrat d'assurance vie souscrit par un majeur sous curatelle au profit de son curateur lorsque les circonstances qui entourent la souscription prouvent la volonté lucide de la personne protégée.

Les faits

En 1996, le souscripteur, âgé, d'un contrat d'assurance vie institue sa nièce bénéficiaire. En 1997, une curatelle est ouverte sur la tête du souscripteur, le curateur étant un ami de ce dernier. En 1999, est souscrit un nouveau contrat d'assurance vie au bénéfice du curateur, tandis que la nièce est évincée du premier contrat au profit, également, du curateur. Le souscripteur ayant décédé, sa nièce demande l'annulation du changement de bénéficiaire et la nullité du second contrat. À titre subsidiaire, elle sollicite la requalification des actes en donations indirectes. Ces prétentions sont rejetées par la Cour de cassation.

La décision

Au visa de l'ancien article 510-1 du code civil, la Haute Juridiction approuve l'appréciation souveraine des juges du fond par laquelle ils ont estimé que les actes litigieux correspondaient à la volonté lucide du majeur protégé. En outre, la requalification en donation déguisée est rejetée. Le souscripteur n'avait pas eu la volonté de se dépouiller de manière irrévocable (notamment : possibilité de rachat et aléa quant à la résolution du contrat).

Commentaire

La loi n° 2007-1775 du 17 décembre 2007 a renforcé la protection du souscripteur vis-à-vis de son représentant légal. Ainsi, les termes du récent article L. 132-4-1, alinéa 2 du code des assurances disposent que lorsque le bénéficiaire du contrat d'assurance sur la vie est le curateur ou le tuteur, il est réputé être en « opposition d'intérêts » avec la personne protégée. Par ailleurs, on rappellera qu'à la suite de la réforme du droit des personnes protégées par la loi du 5 mars 2007 (n° 2007-308), la réglementation a expressément classé la souscription ou le rachat d'un contrat d'assurance vie et la désignation ou la substitution d'un bénéficiaire (C. assur., art. L. 132-4-1 du code des assurances ; C. mut., art. L. 223-7-1) comme faisant partie des actes d'administration qui nécessitent la présence du curateur (décret n° 2008-1484 du 22 décembre 2008).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

PRESTATION D'ASSURANCE PREVOYANCE.

Grand Port Maritime de la Réunion

22 octobre

974 - LE PORT

Assurance automobile et risques annexes.

Conseil Départemental du Val d'Oise

22 octobre

95 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

MARCHE D'ASSURANCES POUR LA COMMUNE DE GOUSSAINVILLE.

Ville de Goussainville

22 octobre

95 - GOUSSAINVILLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie - Majeurs protégés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié