Dommage futur à l’ouvrage

Une entreprise fait réaliser des travaux de renforcement des structures et de réfection des façades de ses silos. Des fissurations et décollements d’enduits apparaissent. Les intervenants à l’acte de construire et leurs assureurs sont assignés en réparation. En appel, les prétentions du maître de l’ouvrage sont rejetées au motif que les conséquences futures des désordres annoncées par l’expertise étaient incertaines dans le délai décennal de l’article 1792 du code civil. La décision est approuvée par la haute juridiction. En l’espèce, le litige se produit 9 ans après la réception, aucun désordre n’a atteint l’ouvrage dans sa solidité et aucune mesure particulière n’a été prise pour protéger les biens ou les personnes. Les conditions de la responsabilité ne sont pas remplies. Par exemple, sont réparables des désordres devant inéluctablement s’aggraver dans le délai de garantie décennale (Civ. 3e, 29 janvier 2003, n° 00-21.091 pour des seuils de porte).

Civ. 3e, 21 octobre 2009, pourvoi n° 08-15.136

NOUVEAU ! La Base de réglementation de L'Argus de l'assurance est en ligne.
Bénéficiez de la première base réglementaire « Assurances » en France.
Recherchez, naviguez facilement dans près de 700 000 documents : codes commentés, ouvrages techniques et juridiques, revues L'Argus de l'assurance et Jurisprudence automobile, base de jurisprudence.
Cliquez ici pour une offre d'essai.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 26 novembre 2021

ÉDITION DU 26 novembre 2021 Je consulte

Emploi

ASCOMA

Chargé de Compte Dommage/ Chargé de Clientèle International H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Dommage futur à l’ouvrage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié