INDEMNISATION DES VICTIMES DE L'AMIANTE

Une victime atteinte d'une asbestose prise en charge au titre de la législation professionnelle décède. Ses ayants droit saisissent le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (FIVA) d'une demande d'indemnisation. Condamné en appel à prendre en charge les conséquences du décès de la victime et à payer à ce titre diverses sommes aux ayants droit, le Fonds conteste la décision en se fondant sur un avis de la Commission d'examen des circonstances d'exposition à l'amiante. Selon cet avis, le lien de causalité n'est pas établi entre la maladie et l'exposition à l'amiante.

L'argument est rejeté par la Cour de cassation. Elle rappelle qu'il résulte de la loi du 23 décembre 2000 et du décret du 23 octobre 2001 que la reconnaissance d'une maladie causée par l'amiante au titre de la législation française de Sécurité sociale établit par présomption simple le lien de causalité entre l'exposition à l'amiante et la maladie ou le décès. Cette présomption peut être renversée par la preuve contraire, mais cette preuve n'est pas rapportée en l'espèce.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 30 octobre 2020

ÉDITION DU 30 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Approvisionnement en carburant et paiement des péages sur les autoroutes par cartes...

GIP Blanchisserie Inter-hospitalière

28 octobre

33 - GIP BIH SUD GIRONDE

Prestations d'assurances "Flotte automobile et risques annexes"..

Aéroport Réunion Roland Garros

28 octobre

974 - STE MARIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

INDEMNISATION DES VICTIMES DE L'AMIANTE

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié