INDEMNISATION - PRÉJUDICE D'AGRÉMENT

Civ. 2e, 28 mai 2009, pourvoi n° 08-16.829.

À l'occasion d'un litige lié à une contamination par l'hépatite C par transfusion sanguine, la Cour de cassation a rappelé l'étendue de la notion de préjudice d'agrément. En censurant une cour d'appel pour double indemnisation du même préjudice, elle précise que le préjudice d'agrément qui se rattache à la perte de la qualité de vie et des joies usuelles de la vie courante est pris en compte dans la réparation de « l'incapacité temporaire totale ou partielle » comprise dans le poste « déficit fonctionnel temporaire ». Selon la Cour, « il s'ensuit que la réparation d'un poste de préjudice personnel distinct dénommé préjudice d'agrément vise exclusivement à l'indemnisation du préjudice lié à l'impossibilité pour la victime de pratiquer régulièrement une activité spécifique sportive ou de loisirs ».

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

INDEMNISATION - PRÉJUDICE D'AGRÉMENT

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié