SURPRIME D'ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ

Lorsqu'une discothèque s'installe dans la galerie marchande d'un immeuble en copropriété, le syndicat des copropriétaires s'empresse de voter une décision mettant à la charge du seul propriétaire des lots concernés la surprime d'assurance exigée par l'assureur. Le syndicat justifie sa position en se prévalant du règlement de copropriété, lequel édicte que les charges de la galerie marchande font l'objet d'une répartition spéciale. La Cour de cassation ne retient pas l'argument, puisque le règlement de copropriété stipule aussi que les primes d'assurance sont des charges générales dans la mesure où les assurances sont souscrites dans l'intérêt de l'ensemble des copropriétaires. Il a ainsi été jugé qu'un règlement de copropriété ne peut pas dispenser un copropriétaire du paiement des charges communes générales dont fait partie une prime d'assurance (civ. 1re, avr. 1987, pourvoi n° 85-16.025).

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurances pour le département des Hauts-de-Seine.

Conseil Départemental des Hauts de Seine

31 mai

92 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Contrat collectif de complémentaire santé.

Blanchisserie Toulousaine de Santé Groupement de coopération sanitaire

31 mai

31 - TOULOUSE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

SURPRIME D'ASSURANCE DE LA COPROPRIÉTÉ

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié