Les NFT : une nouvelle matière assurable

Les NFT : une nouvelle matière assurable
Le millionnaire indien Vignesh Sundaresan contemple sur son écran l’œuvre numérique The First 500 Days, de l’artiste américain Beeple, NFT qu’il a acquis pour 69,3 M$ en mars 2021. © ROSLAN RAHMAN / AFP

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Tandis que le marché de l’art en ligne se développe, notamment celui de la vente d’œuvres numériques reposant sur la technologie de la blockchain, le NFT gagne en popularité. Ce nouvel objet numérique, peut, au même titre qu’un bien matériel, être assuré. Analyse de David Bensadon, avocat associé chez Lincoln Avocats Conseil.

Enchère record : 91,8 M$, c’est le prix auquel a été [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 01 juillet 2022

ÉDITION DU 01 juillet 2022 Je consulte

Emploi

Nexforma

Consultants Spécialisés Indépendants H/F France Entière

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Les NFT : une nouvelle matière assurable

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié