Clause attributive de juridiction : l'interprétation restrictive de la CJUE

Clause attributive de juridiction : l'interprétation restrictive de la CJUE
La décision de la CJUE risque de générer de l’insécurité juridique pour les parties en situation de faiblesse. © DPA / Photononstop

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Par une décision du 27 février 2020, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a statué sur l’opposabilité à l’assuré non souscripteur de la clause attributive de juridiction stipulée dans une assurance couvrant un « grand risque ». Analyse de Quentin Charluteau et Berfin Polat, avocats chez Simmons & Simmons LLP.

La clause attributive de juridiction prévue dans un contrat [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services assurances.

SEM Patrimoniale Région Guadeloupe

16 janvier

971 - SEM PATRIMONIALE REGION GUADELOUPE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Clause attributive de juridiction : l'interprétation restrictive de la CJUE

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié