Clauses de recommandation : le Conseil d’État annule 3 arrêtés d’extension

Clauses de recommandation : le Conseil d’État annule 3 arrêtés d’extension
© Girard Cecile D.R. voir les IPTC

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

La Haute juridiction tire les conséquences des décisions du TGI de Paris de février 2018 et de la Cour de cassation d’octobre 2019 sur le prélèvement de 2 % destiné au financement du degré élevé de solidarité ainsi que sur les cotisations spécifiques pour adhésion « tardive » au régime.

L’article L. 912-1 du Code la Sécurité sociale autorise les partenaires sociaux à recommander un ou plusieurs organismes assureurs au niveau d’une branche professionnelle, sous réserve notamment de prévoir des garanties présentant « un degré élevé de solidarité ». Plusieurs branches professionnelles ont organisé une mutualisation du financement de ces prestations de « solidarité », y compris par les entreprises non adhérentes à l'organisme recommandé, et ceci avant même la parution du décret autorisant un tel dispositif.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

SOLUSEARCH

Responsable de Développement « Accord de Branches » H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Clauses de recommandation : le Conseil d’État annule 3 arrêtés d’extension

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié