Fausse déclaration : l'importance des questions précises de l'assureur

Fausse déclaration : l'importance des questions précises de l'assureur

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Civ.2e, 4 octobre 2018, 17-24.643

Faits Dans l’exercice de sa profession, un chauffeur de taxi fait l’acquisition, en octobre 2010, d’un véhicule d’occasion et souscrit concomitamment un contrat d’assurance automobile. Moins d’un an après la souscription de son contrat, il déclare l’incendie de son véhicule à son assureur. Ce dernier lui oppose la nullité du [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Assistra

Chef de Parc Automobile H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Fausse déclaration : l'importance des questions précises de l'assureur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié