Informations à communiquer en cas de retrait de points

Dans cet arrêt, la cour administrative d'appel de Bordeaux rappelle que la possibilité de reconstituer son capital de points affectés au permis de conduire n'est pas une information que l'administration a l'obligation de délivrer au contrevenant lors de l'établissement du procès-verbal de contravention. Ainsi, le retrait de points du permis de la requérante à la suite d'une infraction ne peut pas être considéré comme illégal. Sa demande est rejetée.

À noter

Pour rappel, l'article R. 223-3 du code de la route, issu du décret du 30 juillet 2008, précise quelles sont les informations obligatoires à délivrer au contrevenant ayant commis une infraction de nature à entraîner un retrait de points :

« I.-Lors de la constatation d'une infraction entraînant retrait de points, l'auteur de celle-ci est informé qu'il encourt un retrait de points si la réalité de l'infraction est établie dans les conditions définies à l'article L. 223-1.

II.-Il est informé également de l'existence d'un traitement automatisé des retraits et reconstitutions de points et de la possibilité pour lui d'accéder aux informations le concernant. Ces mentions figurent sur le document qui lui est remis ou adressé par le service verbalisateur. Le droit d'accès aux informations ci-dessus mentionnées s'exerce dans les conditions fixées par les articles L. 225-1 à L. 225-9.

III.-Lorsque le ministre de l'Intérieur constate que la réalité d'une infraction entraînant retrait de points est établie dans les conditions prévues par le quatrième alinéa de l'article L. 223-1, il réduit en conséquence le nombre de points affecté au permis de conduire de l'auteur de cette infraction.

Si le retrait de points lié à cette infraction n'aboutit pas à un nombre nul de points affectés au permis de conduire de l'auteur de l'infraction, celui-ci est informé par le ministre de l'Intérieur par lettre simple du nombre de points retirés. Le ministre de l'intérieur constate et notifie à l'intéressé, dans les mêmes conditions, les reconstitutions de points obtenues en application des alinéas 1, 2 et 4 de l'article L. 223-6.

Si le retrait de points aboutit à un nombre nul de points affectés au permis de conduire, l'auteur de l'infraction est informé par le ministre de l'Intérieur par lettre recommandée avec demande d'avis de réception du nombre de points retirés. Cette lettre récapitule les précédents retraits ayant concouru au solde nul, prononce l'invalidation du permis de conduire et enjoint à l'intéressé de restituer celui-ci au préfet du département ou de la collectivité d'outre-mer de son lieu de résidence dans un délai de dix jours francs à compter de sa réception. »

Emploi

APRIL

Directeur de marché Assurances Construction h/f Fonction CODIR

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Gestionnaire sinistres Transport H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mission de prestation de services pour la gestion administrative et juridique de la...

Sem Abattage et Decoupe Semad de la Jeune Loire Semad

28 janvier

43 - YSSINGEAUX

Assurances pour la Ville et le CCAS

Ville du Péage de Roussillon

28 janvier

38 - Le Péage-de-Roussillon

Assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation de nouveaux contrats risques sant...

Conseil Départemental de l'Oise

28 janvier

60 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Informations à communiquer en cas de retrait de points

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié