RC délictuelle – Mis en cause d’un courtier – Tiers au contrat

Civ. 1re, 19 sept. 2018, n° 16-20.164

Les faits

Par l’intermédiaire d’un courtier, une association adhère à la garantie de remboursement des frais médicaux proposée par une mutuelle. Celle-ci résilie le contrat à effet du 31 décembre 2011. Reprochant au courtier de lui avoir intentionnellement transmis de fausses informations sur la nature de la population à assurer et le risque pour la conduire à accepter l’adhésion, la mutuelle assigne le courtier en indemnisation. Son assureur de responsabilité civile intervient volontairement à l’instance. En appel, ses demandes sont rejetées. Elle se pourvoit en cassation.

La décision

La cour d’appel retient qu’en sa qualité de courtier professionnel, ce dernier n’est pas tenu envers l’assureur (ici la mutuelle) de vérifier les conditions nécessaires pour adhérer aux produits proposés par celui-ci. L’arrêt encourt la cassation.

Commentaire

De jurisprudence constante, le manquement au devoir de conseil du courtier envers l’assuré est sanctionné par les tribunaux. Mais qu’en est-il lorsque l’assureur (une mutuelle en l’espèce) met en cause le courtier, qui propose à son client (une association) d’adhérer à une garantie, qui ne peut bénéficier qu’à des salariés ? La Haute juridiction retient que les juges du fond auraient dû rechercher si la mutuelle (tiers au contrat) ne pouvait pas se prévaloir du manquement contractuel du courtier, sur le fondement de la responsabilité délictuelle.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurant et de chèques cadeaux

CCM de la Gascogne Toulousaine

17 septembre

32 - CC DE LA GASCOGNE TOULOUSAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

RC délictuelle – Mis en cause d’un courtier – Tiers au contrat

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié