Préjudice moral : manque d'empathie du personnel médical et annonce tardive d'un décès

Préjudice moral : manque d'empathie du personnel médical et annonce tardive d'un décès
Laetitia DUARTE

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

CE 12 mars 2019, 417038

Faits A la suite de son admission au service des urgences d’un centre hospitalier, un patient décède dans la nuit du 14 au 15 novembre 2009.  Son décès est constaté le lendemain par une infirmière. Estimant que le centre a failli dans la prise en charge du patient et dans l’annonce du décès, l’épouse et les deux fils du défunt saisissent le [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Préjudice moral : manque d'empathie du personnel médical et annonce tardive d'un décès

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié