Risque climat : les recommandations des banquiers centraux

Risque climat : les recommandations des banquiers centraux
© © Pascal Guittet

Le Réseau des banques centrales et superviseurs pour le verdissement du système financier s’est réuni ce mardi à Paris.

 

Les banques centrales et superviseurs se mobilisent contre le changement climatique. Lancé lors du One Planet Summit qui s’est tenu à Paris en décembre 2017, le Réseau des banques centrales et superviseurs pour le verdissement du système financier (NGFS) compte aujourd’hui 36 membres, parmi lesquels la Banque de France et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il vient d’ête rejoint par deux nouveaux membres la Banque nationale de suisse, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) et, à titre d’observateur, la Banque européenne d’investissement (BEI).

Réuni ce mardi 16 avril à Paris, le NGFS exhorte le secteur financier à prendre en compte le risque climat. « Les risques financiers auxquels le changement climatique nous expose sont complexes à analyser, sans précédent et pourtant très urgents. En formulant ces recommandations, les membres du NGFS démontrent un leadership collectif qui se traduira par des actions visant à favoriser le verdissement du système financier dans l’ensemble des pays et des continents », relève Frank Elderson, président du NGFS.

Une meilleure évaluation

Le NGFS formule plusieurs recommandations aux banques centrales et superviseurs : intégrer les risques liés au climat dans le suivi de la stabilité financière et la surveillance microprudentielle, intégrer des facteurs liés au développement durable dans la gestion des portefeuilles pour compte propre, partager les données pertinentes pour l’évaluation des risques climatiques et les rendre publiques dans un référentiel de données, renforcer la sensibilisation et les capacités d’analyse, encourager l’assistance technique et le partage des connaissances.

Une taxonomie internationale

Le NGFS appelle, par ailleurs, les pouvoirs publics à œuvrer pour la publication d’informations homogènes au niveau international et favoriser le développement d’une taxonomie des activités économiques. Dans le cadre de son plan d’action pour la finance verte, la Commission Européenne se penche, de son côté, sur une taxonomie des activités risquées pour le climat. L’objectif du NGFS est d’étendre ce travail à une échelle internationale.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché des assurances communales.

Ville de Treffiagat

29 novembre

29 - TREFFIAGAT

Amo Dans Le Cadre Du Choix Du Mode De Gestion Du Service De L'Alimentation En Eau P...

Métropole Toulon Provence Méditerranée

29 novembre

83 - METROPOLE TOULON PROVENCE MEDITERRANEE

Mise en conformité RGPD et externalisation du DPD (Relance suite à une déclaration ...

Communauté de Communes Plaines et Monts de France

29 novembre

77 - CC PLAINES MONTS FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Risque climat : les recommandations des banquiers centraux

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié