CONDUITE SOUS L’EMPIRE D’UN ÉTAT ALCOOLIQUE – Notion de conducteur ; validité du dépistage.

La personne qu’un officier de police judiciaire peut soumettre aux épreuves de dépistage de l’imprégnation alcoolique par l’air expiré, même en l’absence d’infraction préalable ou d’accident, ne peut s’entendre que de la personne qui conduit un véhicule ou qui accompagne un élève conducteur.

Sur le moyen unique de cassation, pris de la violation des articles L 1, L 3, [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Assurances et Réassurance Techniques

Gestionnaire sinistre et production H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription des contrats d'assurance

Ville de Cogolin

03 mars

83 - COGOLIN

Assurance - complémentaire Santé et Prévoyance.

SMEA du Caux Central

03 mars

76 - SMEA DU CAUX CENTRAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

CONDUITE SOUS L’EMPIRE D’UN ÉTAT ALCOOLIQUE – Notion de conducteur ; validité du dépistage.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié