L'Union européenne veut fixer des objectifs pour la distribution du carburant propre

Fin janvier, la Commission européenne a présenté une proposition de directive qui imposera aux États membres l'installation d'un minimum de bornes de recharge pour les véhicules électriques et hydrogènes.

La Commission annonce vouloir mettre en place un ensemble de mesures visant à installer, dans toute l'Europe, des stations pour les carburants de substitution, et à fixer des normes communes encadrant leur conception et leur utilisation.

Jusqu'à aujourd'hui, les initiatives de la Commission européenne avaient surtout portées sur les carburants et sur les véhicules, et non sur leur distri-bution. Il est constaté que les carburants propres se heurtent à trois principaux obstacles : le coût élevé des véhicules, la faible réceptivité des consommateurs, et le manque de bornes de recharge et de stations de ravitaillement. Ces obstacles forment un cercle vicieux.

Aussi, la Commission propose d'imposer aux États membres un ensemble d'objectifs contraignants en matière d'infrastructures destinées aux carburants propres tels que l'électricité, l'hydrogène et le gaz naturel, et d'établir des normes communes applicables aux équipements dans toute l'Union.

Source : communiqué de presse de la Commission, « L'UE lance une stratégie pour les carburants propres », 24 janvier 2013, www.europa.ue



La France troisième, derrière l'Allemagne et les Pays-Bas

L'électricité est la première source mise en avant : la situation en matière de points de recharge varie fortement d'un État à l'autre. L'Allemagne, la France, les Pays-Bas, l'Espagne et le Royaume-Uni sont à la pointe. La proposition de la Commission prévoit d'imposer, dans chaque État, un nombre minimum de points de recharge utilisant une prise standard (voir tableau). Le but : mettre en place un nombre suffisant de points de recharge pour que les constructeurs automobiles puissent se lancer dans une production de masse, à des prix raisonnables. La Commission précise que la prise de « type 2 » servira de prise standard commune à toute l'Europe.



Concernant l'hydrogène, la proposition de la Commission prévoit de relier entre elles les stations de ravitaillement existantes pour former un réseau répondant à des normes communes, pour assurer la mobilité des véhicules à hydrogène. Cela devrait s'appliquer aux 14 États membres disposant d'un réseau hydrogène à l'heure actuelle.

Enfin, pour le biocarburant, qui représente déjà près de 5% du marché, le défi de la Commission sera s'assurer son caractère durable.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances tous risques expositions

FRAC Provence Alpes Côte d'Azur Fond Régional d'Art Contemporain

21 octobre

13 - FRAC PACA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'Union européenne veut fixer des objectifs pour la distribution du carburant propre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié